Les gagnants de maidens de juin 2024

20 juin 2024

orgemont 24 itsatenfromlen

Photo Itsatenfromlen : scoopdyga.com

Au fil des réunions, nous mettons à jour la revue des gagnants des courses d’inédits et des maidens disputés sur les hippodromes de France Galop, occasion de découvrir quelques-uns des champions de demain…

 

ST ELVIRA (f3), FRA par Ectot et Virimoon (Doctor Dino)

Prix du Musée Rodin (Pouliches maidens de 3 ans, 1 800m), jeudi 20 juin 2024, ParisLongchamp

Propriétaire : Rennstall Tarantella

Entraîneur : Andreas Suborics

Éleveur : Haras Garmar

Jockey : Hugo Boutin

Bonne 3e pour ses débuts, en mai à Saint-Cloud avec le 10 à la corde dans un lot fourni, St Elvira (Ectot) était ensuite allée prendre la 3e place d’une préparatoire au Prix de Diane allemand, de rang Listed.

Vite en tête ici malgré son 11 à la corde qui l’a obligée à attaquer en dehors pour rejoindre la corde, elle a galopé ici avec la favorite Sailawaywithme (Sea the Stars) à sa hanche. Lancée de bonne heure, elle a pu augmenter son avance et n’a plus été inquiétée par la bonne fin de course de Villa Castello (Frankel) en pleine piste, ni Windburn (Toronado), qui a tardé à se dégager du peloton à la corde.

Sailawaywithme finit 4e à deux longueurs devant Amarena Didville (Waldgeist), qui a surtout semblé prise de vitesse.

St Elvira a été achetée yearling par GTM pour 17 000 € aux ventes Arqana de septembre. Sa mère a gagné à 2 ans et elle a déjà produit deux vainqueurs, dont la 6ans Virimoon Etoile (Elusive City), à l’entraînement chez Charles Gourdain. Après St Elvira, Virimoon a donné une autre fille d’Ectot.

 

GONDOLO (m2), (IRE) par Intello et Gwendola (Oasis Dream)

Prix Idalie (Maiden de 2ans, 1 400m), lundi 17 juin 2024, Saint-Cloud

Propriétaires : Wertheimer&Frère

Entraîneur : Carlos Laffon-Parias

Éleveurs : Wertheimer&Frère

Jockey : Maxime Guyon

La domination de l’écurie Wertheimer sur les courses d’inédits et les maidens se confirme ici encore avec la 15e victoire de la casaque dans cette catégorie, pour un total de 39 succès cette saison. Cette fois, c’est l’inédit Gondolo (Intello) qui s’est imposé d’une bonne longueur face à des adversaires qui, pour la plupart, avaient déjà couru. Le favori, par exemple, Paramecium (Romanised), avait terminé 4e pour ses débuts et il aurait sans doute donné du fil à retordre au gagnant s’il n’avait été bloqué derrière l’animateur Elufan (Gutaifan) et le futur lauréat, longtemps tenu à son extérieur par Mino Galeste (Birchwood). Il a fallu ralentir et sortir de la corde pour placer son effort et à ce moment-là, la messe était dite.

Gondolo, néanmoins, a fait bonne impression pour ses premiers pas.

Il est le premier produit de Gwendola (Oasis Dream), gagnante de maiden en terrain lourd en fin d’année de 3 ans et 2e de Listed sur PSF à Deauville cette même saison. Elle est elle-même issue de la prolifique Gwenseb (Green Tune), gagnante du prix du Bois (Gr3) et très bonne à 2ans au meilleur niveau en France. On lui doit au haras plusieurs gagnants de Groupe tels que Impassable (Invincible Spirit), Attendu (Acclamation), Spotify (Redoute’s Choice), ou Foreign Tune (Invincible Spirit), d’où le gagnant de Gr1 aux USA Adhamo (Intello), dont on a reproduit ici le croisement.

Après Gondolo, Gwendola a donné une fille de No Nay Never et un fils de Mehmas.

 

POLYVEGA (f2), (IRE) par Lope de Vega et Polydream (Oasis Dream)

Prix de la Reine Blanche Longines (Pouliches inédites de 2 ans, 1 100m), dimanche 16 juin 2024, Chantilly

Propriétaires : Wertheimer&Frère

Entraîneur : Carlos Laffon-Parias

Éleveurs : Wertheimer&Frère

Jockey : Maxime Guyon

Très facile succès de Polyvega (Lope de Vega), qui a placé une accélération décisive après avoir attendu derrière sa compagne de casaque, l’animatrice Buzy (Night of Thunder). Elle a vite fait la différence avec le reste du peloton même si, mal partie, la favorite Apollo Fountain (No Nay Never) a bien fini à 2,5 longueurs, elle-même 3,5 longueurs devant la 3e, la courageuse La Flute (Wootton Bassett), toujours au 1er rang.

La gagnant et le 2e produit de Polydream (Oasis Dream) après Polyspeed (Frankel), qui vient seulement de débuter par une 5e place. Elle a donné ensuite deux filles de No Nay Never.

Gagnante du Prix Maurice de Gheest (Gr1) sur 1 300m, Polydream a été élevée notamment par l’écurie des Monceaux, qui s’est portée acquéreur de sa mère Polygreen (Green Tune), pleine de la pouliche, pour 200 000 € aux ventes Arqana d’élevage en 2015.

Double gagnante de Listed sur 1 400 mètres, Polygreen avait auparavant été jugée digne de disputer la Poule d’Essai des Pouliches (Gr1) pour la casaque Wertheimer et avait terminé septième.

Le plus récent produit de Polygreen à être passé en vente est L’Ennemi (Siyouni), vendu 190 000 € yearling à Arqana puis 120 000 £ à 2 ans à Tattersalls à Julie Camacho.

 

NO LUNCH (m3), (IRE) par Dubawi et Lunch Lady (Shamardal)

Prix Youth (Poulains entiers et hongres maidens de 3 ans, 1 600m), mardi 11 juin 2024, Saint-Cloud

Propriétaires : Wertheimer&Frère

Entraîneur : Carlos Laffon-Parias

Éleveurs : Wertheimer&Frère

Jockey : Maxime Guyon

Comme chez les pouliches du « Gazala », un concurrent a surclassé le lot en devant bien en dehors, ici No Lunch (Dubawi), qui a attendu à flanc de peloton avec son 13 à la corde et a placé une accélération décisive dans la dernière ligne droite. Il s’impose de trois longueurs sur Blue Brother (Intello), toujours bien placé dans le dos des animateurs, trois longueurs et demi devant Massimo Meridio (Wootton Bassett), venu de loin, et Shadirwan (Kingman), deux débutants, et l’animateur Lanzelot Gold (Toronado).

No Lunch avait débuté lui-même par une prometteuse 5e place sur cette distance, pas moins de 75 jours plus tôt.

Il est issu de Lunch Lady (Shamardal), également une élève des Wertheimer, sœur du champion Solow (Singspiel) qui a couru deux fois en début de saison à 3 ans, puis en décembre dans le Prix Miss Satamixa (L), avant de terminer 3e du Prix Edmond Blanc (Gr3) et Bertrand du Breuil Longines (Gr3) à 4 ans avant d’entrer au haras pour donner, d’emblée, notre No Lunch. Elle a ensuite produit un 2ans par Sea the Stars à l’entraînement, un fils de Kingman et une fille de Dubawi, née cette année.

 

CI MER (f3), FRA par Siyouni et Charmey (Motivator)

Prix Gazala (Pouliches maidens de 3 ans, 1 600m), mardi 11 juin 2024, Saint-Cloud

Propriétaires : Bloodstock Agency, Sandra Hosselet

Entraîneur : Yann Barberot

Éleveur : Bloodstock Agency

Jockey : Christophe Soumillon

Une vraie démonstration de Ci Mer (Siyouni), qui a contourné le peloton de quatorze pouliches avec son 14 à la corde, et n’a rencontré aucune opposition. À plus de deux longueurs, en revanche, la lutte était indécise entre Otherwordly (Siyouni), toujours au premier rang, Modern Era (Starspangledbanner), venue de loin, et Sœur (Saxon Warrior), toujours bien placée. Elles ont terminé ensemble dans cet ordre, près d’une longueur devant une courageuse Gracella (Siyouni).

La lauréate avait débuté à 3 ans par une 3e place sur 1 600 mètres en octobre à Deauville. 5e pour sa rentrée sur 2 000 mètres à Chantilly en terrain très lourd, elle a pris la 2e place ensuite sur 1 950 mètres à Chateaubriant, montée près de la tête. Son retour sur 1 600 mètres, sur une piste bon souple, avec un parcours sans accroc, aura donc été la solution.

Ci Mer a été rachetée 130 000 € aux ventes Arqana d’octobre par La Motteray Consignment. Dans la foulée, son frère par Dariyan a été adjugé foal pour 2 000 € à Janda Bloodstock. Il est à présent entraîné par le Tchèque Miroslav Nieslanik, comme leur aîné Chaldero (Morandi), gagne en République tchèque mais toujours à la poursuite d’un premier podium en France. Deuxième du Prix de l’Élevage, leur mère Charmey (Motivator) est une sœur du bon Chiverny (Whipper), gagnant de Listed pour chevaux d’âge. Une fille d’Intello est née en 2023.

 

BRAVO BAY (f2), FRA par New Bay et Bravaya (Mastercraftsman)

Prix de La Rablais (Pouliches Maidens de 2 ans, 1 400m), mardi 11 juin 2024, Saint-Cloud

Propriétaire : Rashit Shaykhutdinov

Entraîneur : Gianluca Bietolini

Éleveur : Rashit Shaykhutdinov

Jockey : Théo Bachelot

L’arrivée de ce maiden de sept pouliches a été plus animée que celle des mâles du Prix Château Bouscaut. Animatrice et favorite, Yoga Master (Persian King) a tenté de le faire de bout en bout, comme son compagnon d’entraînement Gun of Brixton 35’ plus tôt, mais elle a échoué d’un nez dans son entreprise car après avoir été tenue dans son sillage en attendant l’ouverture, Bravo Bay (New Bay) a fait preuve d’une belle application pour s’imposer in extremis. Venue plus tôt en pleine piste défier la favorite, Ring True (Belardo) est restée 3e à ¾ de longueur, sans démériter une fois encore.

À quatre longueurs, Key to Victory (Goken) finit bien et devra être revue.

Bravo Bay avait terminé 4e pour ses débuts, trois semaines plus tôt sur les 1 200m du même hippodrome, notamment devancée par Yoga Master, alors 2e d’Angeal, mais dans une arrivée très serrée qui comptait aussi Ring True, 5e ce jour-là.

Bravo Bay a été rachetée par La Motteraye à 28 000 € aux ventes Arqana d’Octobre. Sa mère inédite Bravaya (Mastercraftsman) est une petite fille de la grande jument des Wertheimer, Balladeuse. Bravo Bay est son 3e produit après notamment Believer (Make Believe), gagnant de son maiden cet hiver à Cagnes puis 4e du Prix de Croissy de Look de Vega, mais à huit longueurs. Il vient d’échouer dans le Derby italien. Un fils de De Treville est né l’an dernier. Leur sœur aînée à tous, Birch Juice (Churchill), est restée inédite.

 

GUN OF BRIXTON (m2), FRA par Frankel et Cap Kate (Invincible Spirit)

Prix Château Bouscaut (Poulains entiers et hongres Maidens de 2 ans, 1 400m), mardi 11 juin 2024, Saint-Cloud

Propriétaire : Haras Voltaire

Entraîneur : André Fabre

Éleveur : Haras Voltaire

Jockey : Mickaël Barzalona

Vite seul en tête, le grand favori de ce maiden de six partants Gun of Brixton (Frankel) a nettement dominé pour finir. Menacé à l’entrée de la ligne droite par Naked Memories (Mehmas), qui l’avait suivi, et Lachop (Gutaifan), venu d’un peu plus loin, il est bien reparti pour s’imposer de deux longueurs devant le premier cité et prince Aubois (Motivator), toujours là côté corde. Le débutant Inspired Idea (Oasis Dream) s’est montré très vert et devrait bien faire la prochaine fois. Il finit bien à une courte encolure de Prince Aubois.

Deuxième pour ses débuts trois semaines plus tôt sur cette même piste derrière Tiego the First, Gun of Brixton a été élevé par son propriétaire, le Haras Voltaire de Thierry Gillier.

Le lauréat a été racheté 200 000 € aux ventes Arqana d’août par le Haras d’Étreham. Il est le premier — et le seul référencé à ce jour — produit de Cat Kate (Invincible Spirit), qui n’a disputé que deux courses à 2 ans, sans succès. C’est pourtant une sœur du gagnant de Derby Harzand (Sea the Stars), dont la famille a aussi produit Big Rock (Rock of Gibraltar). C’est une famille Aga Khan mais Cat Kate a été élevée par Coolmore, qui s’est porté acquéreur de la mère, Hazariya (Xaar), pleine de Cat Kate, pour 2m£ en 2016. La pouliche a néanmoins couru sous les couleurs du Haras Voltaire.

 

GOLDEN BELLE (f3), FRA par Martinborough et Golden Clou (Kendor)

Prix Helissio (Inédits de 3 ans, 2 400m), mardi 4 juin 2024, Saint-Cloud

Propriétaire : Écurie Bader

Entraîneur : Mathieu Brasme

Éleveur : Écurie Bader

Jockey : Augustin Madamet

Engagée en janvier et en février à Pornichet, Golden Belle (Martinborough) aura donc remis ses débuts à ce Prix Helissio, qu’elle a dominé facilement, de cinq longueurs, après avoir galopé en dehors du favori, l’animateur Nardaran (Waldgeist). Ce dernier a aussi perdu la 2e place au bénéfice de Rafferty (Ribchester), qui finit bien après avoir attendu le long de la corde. À noter la bonne fin de course du vert Hypercore (Inns of Court) en retrait.

Golden Belle est le 7e produit de Golden Clou (Kendor), et son 6e vainqueur. La jument a remporté une seule course, un handicap disputé à Longchamp sur 1 600 mètres, en 36,5 de valeur. Puis elle a pris la 4e place du Prix Cléopâtre (Gr3), et ce sera sa meilleure tentative de gagner du caractère gras avant qu’elle ne prenne la 3e place du Grand Prix de la Riviera Côte d’Azur (L) sur la PSF de Cagnes.

Son meilleur produit est Golden Witch (Elvstroem), 4e d’une Grande Course de Haies de Printemps (Gr3) à Auteuil, une jument achetée 47 000 € par Daniel Cole aux ventes Arqana de février dernier.

 

ROSA SALVAJE (f2), (IRE) par Maximum Security et Idle Hour (Malibu Moon)

Prix Allée d’Amour (Pouliches inédites de 2 ans, 1 400m), mardi 4 juin 2024, Saint-Cloud

Propriétaires : Écurie Francky Defossé, Haras de l’Hotellerie, SNIG Élevage, Frédéric Sauque, Christopher Head

Entraîneur : Christopher Head

Éleveur : Yeguada Centurion

Jockey : Stéphane Pasquier

La course a été menée plus rondement que chez les mâles sous l’impulsion de La Flaminia (Wooded), très allante, suivie par Hacqueville (Goken) Rosa Salvaje (Maximum Security) et Une Pointure (Dabirsim). L’animatrice allait finalement rentrer dans le rang alors qu’Une Pointure et Rosa Salvaje prenaient le dessus et luttaient pour la victoire. La seconde allait s’imposer assez nettement pour finir et elle a battu sa rivale de deux bonnes longueurs, mais venue des derniers rangs, Vertical Blue (Mehmas) finissait fort (meilleurs derniers 600m en 37’’4, meilleurs derniers 200m en 11’’8) pour s’intercaler entre les deux à une bonne longueur de la gagnante.

Rosa Salvaje a été vendue 75 000 € à Frédéric Sauque à Arqana. Sa mère Idle Hour (Malibu Moon), gagnante de stakes en Louisiane, a été achetée par la Yeguada Centurion à Keeneland pour 130 000 $ pleine d’un poulain par Union Rags qui a été entraîné aux USA. Elle est elle-même issue de Downthedustyroad (Storm and a Half) qui a gagné les La Brea Stakes (Gr1) à 3 ans sur 1 400m en Californie. Idle Hour a aussi une pouliche par Phœnix of Spain née en 2023.

 

ZULU KINGDOM (m2), (IRE) par Ten Sovereigns et Zindziswa (Smart Strike)

Prix Chapeau Rouge (Poulains entiers et hongres inédits de 2 ans, 1 400m), mardi 4 juin 2024, Saint-Cloud

Propriétaires : Mme André Fabre

Entraîneur : André Fabre

Éleveur : Écurie Peregrine

Jockey : Alexis Pouchin

Il faisait bon être en tête dans ce maiden de treize débutants car un incident a empêché le favori Silius (Dubawi) et le challenger Burn to Shine (Hello Youmzain) de se lancer dans la dernière ligne droite. La course a d’abord été menée par Mr Brightside (Madhmoon), relayé par Zagor (Zarak) et Zulu Kingdom (Ten Sovereigns), venu en dehors avec son 12 à la corde. Laith (Zelzal) galopait dans leur sillage en 2e épaisseur avec Living in Vegas (Goken) à flanc de peloton. Ce dernier allait d’ailleurs faire un écart à l’entrée de la ligne droite qui allait manquer de flanquer Silius puis Burn to Shine par terre. Le premier n’insista pas mais le second finit bien à la 5e place. Zulu Kingdom, de son côté, allait prendre le dessus sur Zagor et filer au poteau pour s’imposer sans opposition avec plus de trois longueurs d’avance sur Zagor. Venu le long de la corde, Ponderado (Mastercraftsman) finissait fort (ses derniers 600m sont aussi rapides que ceux du lauréat à 37’’4) pour manquer de peu la 2e place.

Zulu Kingdom est le 3e produit de Zindziswa (Smart Strike), autre élève de la famille Fabre dont le nom est celui d’une des filles de Nelson Mandela, et qui gagna deux courses mais échoua à six reprises à gagner du caractère gras au niveau Listed, entre 1 400 et 2 000 mètres.

Elle produit néanmoins Zulu Warrior (Saxon Warrior), qui vengea sa mère en remportant sur 2 400 mètres le Prix Turenne (L) et fut racheté 230 000 € aux ventes de chevaux à l’entraînement Arqana de septembre dernier, avant de donner Zulu Kingdom et un poulain par Magna Grecia né en 2023.

La 2e mère de Zulu Kingdom est la rapide et précoce Zinziberine (Zieten), d’où le bon Zanzibari (Smart Strike), gagnant du Prix de Cabourg (Gr3) dont le croisement a inspiré celui de Zindziswa.

Tout ça remonte à une famille détenue par Jean-Luc Lagardère avec Amilynx (Linamix) et Amiwain (Unfuwain), un stayer et un sprinter tous deux issus de l’américaine Amen (Alydar), qui avait coûté 800 000 $ yearling en 1988.

 

ITSATENFROMLEN (m2), GB par Sergei Prokofiev et Perfect Showdance (Showcasing)

Prix d'Orgemont (Poulains entiers et hongres inédits de 2 ans, 1 100m), dimanche 2 juin 2024, Chantilly

Propriétaires : M D De Sousa & Partner

Entraîneur : Amy Murphy

Éleveur : Mildmay Bloodstock

Jockey : Tom Marquand

Vite en tête de ce maiden doté de 50 000 € dans lequel, comme il ne restait pourtant que cinq poulains, trois supplémentés ont été ajoutés, le visiteur britannique Itsatenfromlen (Sergei Prokofiev) a dominé d’un bout à l’autre. Toutefois, il était temps que le poteau n’arrive car Mahjong (Galiway), venu en pleine piste, a finalement échoué d’une encolure seulement, le favori Haddaj (Frankel) finissant bien à une bonne longueur, pour prendre la 3e place.

Le gagnant a été vendu 13 000 £ foal, puis 30 000 £ dix mois plus tard à Bobby O’Ryan et Richard Fahey. Il est issu d’une jeune jument maiden, Perfect Showdance (Showcasing), elle-même issue de Parfect Star (Act One), gagnante de Listed et mère de gagnante de Gr3, en l’espèce de Kilmah (Sepoy), qui a gagné à ce niveau à 2 ans et avait été jugée de digne de concourir dans les Mille Guinées.