Les gagnants de maiden de Février 2024

24 février 2024

Tortisambert à Deauville

Photo : scoopdyga.com

Au fil des réunions, nous mettons à jour la revue des gagnants des courses d’inédits et des maidens disputés sur les hippodromes de France Galop, occasion de découvrir quelques-uns des champions de demain…

 

IDAMANTE (h4), IRE par Holy Roman Emperor et Near Big (Big Bad Bob)

Prix de la Route Bourbon (Maiden de 4ans, 1 400m PSF), samedi 24 février 2024, Chantilly

Propriétaire : Gestüt Fahrhof

Entraîneur : Henry-Alex Pantall

Éleveur : Alex. Pereira

Jockey : Tony Piccone

Quatrième pour ses débuts, à 2 ans en août 2022 à Hanovre, puis absent 18 mois, Idamante (Holy Roman Emperor) venait d’effectuer une bonne rentrée à Cagnes-sur-Mer sur le gazon en gardant une excellente 3e place derrière French Defense. Un mois après, il a cette fois tenu tête et s’impose ici sans trop avoir épargné ses efforts, en dehors des leaders. Il les attaqués de bonne heure et a ainsi pu se mettre à l’abri de la bonne fin de course de Le Rockeur (Siyouni), et de Big Drift (Brazen Beau), qui a pris l’avantage à la distance mais a craqué ensuite.

Un nez seulement sépare les deux placés, une courte encolure devant Sunlike (De Treville), qui a fait illusion à l’entrée de la ligne droite en pleine piste.

Idamante a été racheté yearling à Baden-Baden à 19 000 €, puis vendu 14 000 € l’année suivante à 2 ans, toujours à Baden-Baden, à l’écurie Suborics. Il a ensuite été inscrit un an plus tard par Andreas Suborics mais n’est pas allé sur le ring. Sa mère Near Big (Big Bad Bob) est une sœur du bon Near England (Lord of England), lauréat du St. Leger allemande (Gr3), de la famille aussi du Derby-winner allemand Next Desert (Desert Style).

 

SYMMETRIC POWER (m3), IRE par Dark Angel et Evening Time (Keltos)

Prix du Parc Laversin (Poulains entiers et hongres maidens de 3ans, 1 300m PSF), vendredi 23 février 2024, Chantilly

Propriétaire : Hisaaki Saito

Entraîneur : Christopher Head

Éleveur : Owenstown Bloodstock

Jockey : Pierre Bazire

Cinquième pour ses débuts trois semaines plus tôt après avoir mené détaché, Symmetric Power (Dark Angel) a cette fois été tenu en retrait après un départ laborieux. Devant, Wild City (City Light) avait pris la tête à Fortunate Son (Dream Ahead), Antico (War Front), puis le rentrant Thomas Shelby (Profitable). Dans la ligne d’arrivée, l’animateur n’allait pas longtemps pouvoir tenir tête à Thomas Shelby, décalé pour bientôt prononcer son effort et vite rejoint par Vibrato (Dabirsim), en pleine piste. Après avoir dû se faufiler dans leur sillage, c’est néanmoins Symmetric Power qui a fini le plus fort, refaisant plus d’une longueur en quelques foulées aux abords du poteau.

Vibrato a pris la 2e place, d’une tête, à Thomas Shelby. En retrait, le rentrant Yoken (Goken) finissait plaisamment, 5e.

Symmetric Power est le 10e produit d’Evening Time (Keltos), double gagnante de Listed, et il a été vendu 72 000 £ par son éleveur à Tattersalls avant d’être revendu par Yeomanstown Stud pour 135 000 € à Chauvigny Global Equine à Arqana en mai dernier.

Son meilleur frère est le sprinter Art Power (Dark Angel), dont on a répété le croisement après qu’il eût gagné plusieurs fois au niveau Groupe 3 outre-Manche et fait l’arrivée de quelques-unes des meilleures courses de vitesse du Royaume-Uni.

 

PARISIAN LEAH (f3), FRA par Bated Breath et Leah Hannah (Iffraaj)

Prix du Carrefour de Constantine (Pouliches Maidens de 3ans, 1 300m PSF), vendredi 23 février 2024, Chantilly

Propriétaire : Craig Mather

Entraîneur : Christophe Ferland

Éleveur : Craig Mather

Jockey : Enzo Corallo

La 2e moins expérimentée de ce lot de sept pouliches, Parisian Leah (Bated Breath) avait débuté quatre semaines avant ce nouveau rendez-vous par une 4e place à Deauville sur 1 500 mètres, lorsqu’elle devançait Goa, gagnante depuis. Après avoir galopé ici à la hanche de l’animatrice Panay (Soldier Hollow), elle a pris le dessus à l’entrée de la ligne droite et a aisément contenu la rentrante One Mistress (Lope de Vega), qui est venue dans le même mouvement et a terminé 2e à près de deux longueurs. Même écart ensuite avec la 3e Spezial (Inns of Court), venue de trop loin et pas très à l’aise derrière une Concertation (Churchill) tenue malgré elle et trop allante à l’arrière-garde.

Absente des ventes de yearlings Arqana, Parisian Leah court pour son éleveur. Son frère cadet par Galiway, en revanche, a été adjugé 85 000 € en octobre dernier. Sa mère est inédite mais c’est une sœur du rapide Dibajj (Iffraaj), gagnante notamment du Prix du Petit-Couvert (Gr3). La 2e mère est elle-même sœur d’un phénoménal sprinter, Chineur (Fasliyev), lauréat des King’s Stands’ Stakes (Gr1), sprint-vedette du meeting royal d’Ascot, disputé sur mille mètres et nommé King Charles III Stakes désormais.

Un fils de Hello Youmzain est né l’an dernier.

 

CHASUBLE (f3), FRA par Cloth of Stars et Coiffure (King’s Best)

Prix de la Grange Glacière (Pouliches maidens de 3ans, 1 900m PSF), vendredi 23 février 2024, Chantilly

Propriétaire : Peter-Robert Spiller

Entraîneur : Éric Libaud

Éleveur : Peter-Robert Spiller

Jockey : Alexis Pouchin

Deuxième pour ses débuts en décembre sur les 1 800 mètres de Lyon-La Soie, Chasuble (Cloth of Stars) a ouvert son palmarès assez brillamment ici, en prenant le dessus sur une des animatrices, Nevercry (Almanzor), après avoir suivi les deux premières. Son jockey l’a décalée dès l’entrée de la ligne droite pour éviter d’être bloqué, en même temps que sa voisine Dymka (De Treville), à son extérieur. Elle a ainsi pu attaquer Nevercry sans ambages et a gagné assez nettement, de près d’une longueur, tandis que Dymka a pris le même écart, à une longueur et demie, à une courageuse Breathtaking. La débutante Floraison (Intello) n’a pas mal conclu à la 5e place, alors qu’une des favorites, Patricia (Sea the Moon), a baissé pavillon après avoir fait illusion au début de la ligne droite.

La mère de Chasuble, la « Juddmonte » inédite Coiffure (King’s Best), a été vendue trois fois en trois ans, d’abord en sortie d’entraînement pour 75 000 £, puis pleine de Raven’s Pass pour 80 000 £, et enfin à Deauville, pour 30 000 €, pleine d’Elusive City, tout cela étant relativement peu pour une fille de la gagnante des Yorkshire Oaks (Gr1), 2e du St Leger (Gr1), Quiff (Sadler’s Wells), elle-même issue de la gagnante des Mille Guinées (Gr1) Wince (Selkirk).

Au haras, Coiffure a donné huit produits avant Chasuble, dont Combermere (Makfi), âgé de 8 ans désormais et toujours à l’entraînement après 42 courses et 7 victoires, pour atteindre une valeur maximale de 39,5kg. Quatre de ses poulains sont encore à l’entraînement et elle a donné une fille de Doctor Dino l’an dernier.

 

GEORGIAN STAR (m3), FRA par Cloth of Stars et Maharana (Iffraaj)

Prix du Four à Tuile (Poulains entiers et hongres maidens de 3ans, 1 900m PSF), vendredi 23 février 2024, Chantilly

Propriétaire : Christophe Brun

Entraîneur : Christopher Head

Éleveur : Christophe Brun

Jockey : Pierre Bazire

Très prometteur deuxième pour ses débuts, sur la même distance, en début de mois à Deauville, Georgian Star (Cloth of Stars) partait favori ici et il n’a pas déçu. Vite en tête, l’élève de Christophe Brun a accéléré progressivement dans la dernière ligne droite pour contenir ensuite la bonne attaque de Gattopardo (Dariyan), qui n’a quitté son sillage qu’au moment décisif. Il échoue d’une courte encolure, plus de deux longueurs devant le 3e Honey Badger (Recoletos). On notera un bon effort en pleine piste du seul inédit de la course, Orfeo (Le Havre), effort qu’il n’a pu maintenir après avoir mis du temps à rentrer dans les stalles de départ.

Georgian Star est le 2e produit de l’inédite Maharana (Iffraaj) après la bonne Tigrais (Outstrip), gagnante du Prix La Rochette (Gr3) qui a échoué la saison suivante, à 3 ans. Depuis, Maharana a donné un fils et une fille de Cloth of Stars. Elle-même avait été vendue deux fois, yearling pour 47 000 €, puis montée à 2 ans, toujours à Arqana, et adjugée cette fois 50 000 € à Christopher Head.

Sa 2e mère est une sœur de Miss Satamixa (Linamix) et Miss d’Ouilly (Bikala) par Sicyos, gagnante d’une course à Erbray à 4 ans.

 

GOA (f3), IRE par No Nay Never et Music in My Heart (Galileo)

Prix du Rond Fille de l’Air (Pouliches maidens de 3ans, 1 600m PSF), vendredi 16 février 2024, Chantilly

Propriétaires : Écurie Francky Defosse, Frédéric Sauque

Entraîneur : Nicolas Clément

Éleveur : Lynch-Bages Ltd

Jockey : Stéphane Pasquier

Remarquée lors de ses débuts à Deauville en décembre lorsqu’elle finit 2e, Goa (No Nay Never) avait en revanche plafonné ensuite, en tant que favorite, sur le même parcours, où elle n’avait pu maintenir son effort jusqu’au bout. Cette fois, montée dans le sillage des premières, elle a fait la différence nettement et de bonne heure pour s’imposer par quatre longueurs, sans avoir à forcer. Elle devance la rentrante Avenue Montaigne (Ondoyante), venue de très loin prendre une courte tête à la courageuse animatrice L’Ardéchoise (El Kabeir), près d’une longueur devant Iberia (Bated Breath) et la favorite, Exceeding Queen (Exceed and Excel), qui débute plaisamment après avoir galopé en dehors, puis dans le sillage de Goa jusqu’au début de la ligne droite.

Goa a été adjugée 120 000 € yearling à un de ses propriétaire, Frédéric Sauque, aux ventes Arqana. Sa sœur Muzyka (Danehill Dancer) s’était déjà placée de Gr2 en Australie, et son frère William (Fastnet Rock) totalisait déjà 4 victoires là-bas. Inédite, la mère Music in My Heart (Galileo) est une propre sœur de Mahler, lauréat du Queen’s Vase (Gr3), placée de St Leger (Gr1) et de Melbourne Cup (Gr1). Elle a été deux fois retirée des ventes de Tattersalls, dernièrement en février. Elle a donné un poulain de No Nay Never en 2022.

 

KING PATH (m3), IRE par Kingman et Stellar Path (Astronomer Royal)

Prix du Carrefour du Clos-la-Barre (Poulains entiers et hongres maidens de 3ans, 1 600m PSF), vendredi 16 février 2024, Chantilly

Propriétaire : Haras Assiro

Entraîneur : Christopher Head

Éleveur : JF. Hanly, HA. Stroud, TC. Stewart

Jockey : Ebbe Verhestraeten

Deuxième d’un compagnon d’entraînement trois semaines plus tôt à Pornichet-La Baule, King Path partait ici grand favori face à six adversaires dont un inédit. Vite bien placé derrière l’animateur Finimondo (Havana Grey), il a pris facilement le relais à deux cents mètres du but et a gagné sans inquiétude. À deux longueurs, En Plein Air (Due Diligence) a bien poursuivi son effort jusqu’au bout pour prendre la 2e place tandis que Finimondo perdait la 3e place tout à la fin au bénéfice du finisseur Mia Grande (Inns of Court), résistant de peu au débutant Americanlawyer (American Pharoah).

King Path a été vendu 140 000 £ yearling, puis 68 000 £ à 2ans à Marco Bozzi, toujours à Tattersalls.

King Path est issu de la très bonne Stellar Path (Astronomer Royal), gagnante du Prix des Réservoirs (Gr3), à 2 ans, et à nouveau à 4 ans, aux USA, après avoir été vendue 380 000 € aux ventes de décembre à Deauville. Rachetée 750 000 $ ensuite à Keeneland, elle a depuis donné cinq produits, dont Lose Yourself (Lope de Vega), 2e de Gr3 à 2 ans, et dernière pour sa seule sortie suivante, à 3 ans.

Une pouliche par Sea the Stars est née en 2022.

King Path est engagé dans l’Emirates Poule d’Essai des Poulains.

 

FANATIC (m3), (IRE) par No Nay Never et High Quality (Invincible Spirit)

Prix de la Grange de Comelles (Poulains inédits de 3 ans, 1 900m PSF), jeudi 15 février 2024, Chantilly

Propriétaires : Wertheimer&Frère

Entraîneur : Christophe Ferland

Éleveur : Wertheimer&Frère

Jockey : Enzo Corallo

Victoire très nette du favori Fanatic (No Nay Never), qui a dominé dès l’entrée de la ligne droite et après les avoir marqués les deux animateurs, Nobleman (French Fifteen) Inspirado (Intello). Ce dernier n’a pas eu toutes ses aises à mi-ligne droite et il a finalement concédé une courte tête sur le poteau à Nobleman, courageux deuxième à près de 3 longueurs du gagnant, qui est allé beaucoup plus vite que les pouliches sur l’ensemble du parcours et dans les 600 derniers mètres.

Fanatic a été engagé dans le Prix de Montaigu en août dernier, et à Clairefontaine neuf jours plus tard, mais il nous a fait patienter six mois avant de débuter ici.

Il est le 3e produit de High Lady (Invincible Spirit), elle aussi élevée par les Wertheimer, pour lesquels elle a gagné deux courses et a échoué à plusieurs reprises au niveau Listed et Groupe, sur une variété de distances de 1 600m au maximum.

Une sœur de Fanatic, Adeliade (Australia), vient d’être vendue à Deauville pour 57 000 € à Nicolas Clément, après avoir gagné son maiden à 2 ans puis pris une 4e place au niveau Listed, sur 2 000m à Compiègne. Ainsi, High Quality est une fille de High Maintenance (Highest Honor), comme le champion miler Solow (Singspiel).

Après Fanatic, High Quality a donné Vegetale (Lope de Vega), une pouliche de 2 ans entraînée par Yann Barberot, et High Note, un fils de No Nay Never.

 

THE WHITE LADY (f3), FRA par The Grey Gatsby et Three French Hens (Elnadim)

Prix du Château de la Reine Blanche (Pouliches inédites de 3 ans, 1 900m PSF), jeudi 15 février 2024, Chantilly

Propriétaire : Haras de Saint-Julien

Entraîneur : Fabrice Chappet

Éleveur : Haras de Saint-Julien

Jockey : Ioritz Mendizabal

Course un peu brouillonne avec neuf débutantes dont certaines manquaient de maturité, évidemment. Vite en tête, Better Tomorrow (No Nay Never) a longtemps mené avec Queen of Kahraman (Isfahan), qui s’est reprise sitôt attaquée. Dans leur sillage, The White Lady (The Grey Gatsby) avait déboîté pour progresser en pleine piste et prendre facilement l’avantage, mais c’était sans compter avec la bonne et très courageuse fin de course de Lilly Lux (Free Port Lux), qui a réussi à tenir tête à la favorite Raybiya (Almanzor), venue en pleine piste pour finir sans pouvoir finalement prendre l’ascendant sur Lilly Lux pour la deuxième place. Les deux pouliches terminaient finalement à seulement une encolure de la lauréate, qui a dû être montée jusqu’au bout car elle s’est reprise une fois en tête. Better Tomorrow est restée 2e à 1,5 longueur, devant Warmy Sun (City Light), qui finit bien ensuite.

The White Lady est le 10e produit de Three French Hens (Elnadim), une gagnante de Listed sur 1 600m à Münich qui a donné trois gagnants avant elle, puis un fils de Highland Reel vendu foal pour 4 000 € à l’Écurie de Montfort en décembre dernier à Deauville. C’est une origine Wildenstein puisque la mère est une sœur du bon stayer Vendageur (Galileo), gagnant du Prix Chaudenay (Gr2), avec lui aussi comme deuxième mère, via l’inédite Vahine (Alysheba), la classique Virunga (Sodium), gagnante du Malleret (Gr3) et placée du « Saint-Alary », des Rorkshire Oaks et du Prix de Diane (Gr1s).

Three French Hens elle-même est passée en vente en 2020, pleine d’Elvstroem, et elle a été rachetée 2 500 € par Saint-Julien, éleveur et propriétaire de The White Lady.

 

DARK ZEL (f4), FRA par Zelzal et Hathfa (Dark Angel)

Prix de Balme (Maiden de 4ans, 1 900m PSF), samedi 10 février 2024, Deauville

Propriétaires : Jean-François Senet, Adrien-Meyer Chiche, Jean-Laurent Ngo, Nicolas Caullery, Stéphane Dumont

Entraîneur : Nicolas Caullery

Éleveurs : Nasser Al Mesned, Ali Al Mehshadi

Jockey : Théo Bachelot

La seizième était la bonne pour Dark Zel (Zelzal), montée devant dans une course au ralenti, ce qui lui a permis cette fois de repousser la bonne attaque de Zuma (Cloth of Stars), toujours bien placée, et menacée à la fin par la remarquable fin de course de Sea Salinas (Sea the Stars), venue de trop loin.

Un an après ses débuts à réclamer, à l’issue desquels elle sera achetée 18 107 €, et avoir notamment pris une 3e place dans un handicap sur PSF à Chantilly en 31 de valeur, Dark Zel s’impose donc et porte ainsi ses gains à plus de 37 000 €. Elle avait été rachetée yearling aux ventes de Deauville à 20 000 €. En novembre dernier, toujours à Deauville, sa sœur de 2 ans inédite par Al Wukair a été rachetée 2 500 €. Sa 2e mère est pourtant une sœur de l’excellent étalon gagnant de Morny (Gr1) Shalaa… Une pouliche par Van Beethoven est née en 2022, élevée par Sabine Perron et Winning Bloodstock Agency.

Dark Zel est aussi le frère d’un bon cheval de Hongkong, Toronado Phantom (Toronado), gagnant de six courses et de plus d’un million d’euros après avoir été vendu 50 000 £ aux ventes de 2ans montés.

 

SPOTLIGHT (h4), GER par Showcasing et Sequilla (Siyouni))

Prix du Poteau des Vignes (Maiden de 4ans, 1 500m PSF), vendredi 9 février 2024, Chantilly

Propriétaire : Abdulmagid A. Alyoufsi

Entraîneur : Carmen Bocskai

Éleveur : Gestüt Fahrhof

Jockey : Hugo Besnier

Victoire de bout en bout pour le bondissant Spotlight (Showcasing), qui a contenu jusqu’au bout la bonne fin de course de Présomption (Lawman), moins expérimenté dans ce lot de 4ans qui ne comptait aucun mâle, mais seulement des hongres face aux femelles. Furi de la Houssay (Goken) termine 3e devant le bon finisseur Milad (Dabirsim).

C’était la 7e sortie de l’allemand Spotlight, qui a débuté dès août 22 à Baden-Baden mais ne s’était pas lacé avant ses deux tentatives de l’automne dernier à Lyon la Soie et concrétise ici, après plus de trois mois d’absence. Le poulain a été acheté par son propriétaire pour 52 000 € aux ventes de Baden-Baden. Plus récemment, en avril 2023, son frère de 2 ans par Sea the Stars a été adjugé 185 000 £ à Tattersalls à Avenue Bloodstock.

La mère Sequilla (Siyouni) a gagné le Prix Amandine (L) en France pour le Gestüt Fahrhof. Elle avait aussi été engagée dans le Prix de Diane… et le Prix de l’Abbaye de Longchamp, par André Fabre. Spotlight est son seul produit référencé à France Galop.

 

TARNAC (f3), FRA par Toronado et Jarnac (Siyouni)

Prix des Gazons de Coye (Pouliches inédites de 3 ans, 1 600m PSF), vendredi 9 février 2024, Chantilly

Propriétaires : Henri de Pracomtal, Haras d’Écouves

Entraîneur : Fabrice Chappet

Éleveurs : Henri de Pracomtal, Haras d’Écouves

Jockey : Christophe Soumillon

Une fois en tête, l’animatrice Vera Cao (Sea the Moon) a beaucoup ralenti et la course s’est résumée à un sprint au cours duquel elle a lutté jusqu’au bout avec Tarnac (Toronado), l’autre pouliche au premier rang dans le parcours, qui a finalement gagné assez sûrement, de près d’une longueur, tandis que venue de loin, Around the World (Almanzor) n’échouait que d’une encolure pour la 2e place… On note en retrait la bonne fin de course de Gabriella (Blue Point), venue de trop loin dans cette course sans train.

Tarnac est le premier produit de Jarnac (Siyouni), une pouliche achetée yearling pour 115 000 € à la V2 d’Arqana par François Doumen. La jument, gagnante en 36,5 de valeur dans un handicap sur la nouvelle piste de Longchamp, a pour 3e mère Gallanta (Nureyev), élevée par la famille Niarchos et placée de Gr1 à 2 et 3 ans.

 

SUCHET (m3), FRA par Cloth of Stars et Decize (Kentucky Dynamite)

Prix du Rond du Manège (Poulains entiers et hongres inédits de 3 ans, 1 600m PSF), vendredi 9 février 2024, Chantilly

Propriétaire : Mme Frédéric Head

Entraîneur : Victoria Head

Éleveur : EURL Freddy Head

Jockey : Ludovic Boisseau

Vite en tête de ce lot de neuf débutants, Suchet (Cloth of Stars) a pris le large dans les trois cents derniers mètres pour s’imposer comme à la parade, de plus de quatre longueurs… Deuxième après avoir suivi les animateurs et tenté sa chance à l’entrée de la ligne droite, Eldio (Siyouni) s’est montré courageux pour garder une courte encolure sur le bon finisseur Marharry (Harry Angel). Le favori Grtezky (Medaglia d’Oro) finit bien à la 4e place, à deux autres longueurs.

Suchet est un frère de l’excellent Anodor (Anodin), qui suscita des espoirs classiques en remportant le Prix de Crévecœur puis celui des Chênes (Gr3) avant de terminer 3e du Prix Jean-Luc Lagardère (Gr1). Cette triple gagnante, dont une fois dans un handicap en 23 de valeur, a donné d’autres gagnants mais pas encore un aussi bon. Elle a été rachetée pleine de Le Havre pour 45 000 € aux ventes d’élevage 2021 à Deauville. La pouliche qu’elle portait est entraînée elle aussi par Victoria Head. Decize a aussi donné un fils d’Anodin, propre frère, donc, d’Anodor.

 

KEEN APPROACH (f3), FRA par Herald the Dawn et Keen Glance (Sakhee)

Prix de Villiers (Pouliches maidens de 3 ans, 1 900m PSF), samedi 3 février 2024, Deauville

Propriétaires : Patrick Bonnifait, Lucie Pontoir, Véronique Fitoussi

Entraîneur : Lucie Pontoir

Éleveurs : Patrick Bonnifait, Lucie Pontoir, Paul Gourraud

Jockey : Cristian Demuro

Septième pour ses débuts en septembre à Chantilly, où elle a poursuivi avec une 5e puis une 4e places les deux mois suivants, Keen Approach (Herald the Dawn) effectuait ici une petite rentrée, 81 jours après sa dernière tentative, courageuse, à flanc de peloton, toujours sur la PSF cantilienne…

Tenue en cinquième position sur une 2e épaisseur, Keen Approach a pu bénéficier d’un dos lorsque Nevercry (Almanzor) s’est décalée dans le tournant final, puis elle a lancé son effort à l’entrée de la ligne droite en pleine piste pour attaquer la courageuse Wedgewood Pearl (Hunter’s Light), qui n’a lâché prise que dans les derniers cent mètres. Elle garde une bonne deuxième place à plus d’une longueur, résistant in extremis à l’excellente débutante Nevercry, revenue dans la course.

Keen Approach est le 3e produit de Keen Glance (Sakhee), qui courut 36 fois sur six campagnes, et remporta cinq victoires, toutes sauf sous la casaque de Patrick Bonnifait, qui l’avait réclamée en début de carrière à l’issue de sa première victoire, à Salon-de-Provence (devant la future gagnante de Listed Kenbella).

Au Haras, Keen Glance a d’abord donné Shanghai Spirit (Ectot), gagnant de deux handicaps en 23,5 et 26,5 de valeur, et toujours à l’entraînement chez Lucie Pontoir. Plus récemment, elle a donné une fille de Recorder qui vient de prendre 2 ans.

 

MONDO MAN (m3), GB par Mondialiste et Moghrama (Harbour Watch)

Prix de Fervacques (Poulains entiers et hongres maidens de 3 ans, 1 900m PSF), samedi 3 février 2024, Deauville

Propriétaires : Écuries Serge Stempniak, Pia Brandt, Nils-Petter Gill

Entraîneur : P&J Brandt

Éleveur : Elwick Stud

Jockey : Cristian Demuro

Parti lentement ici, 111 jours après sa 3e place de début, Mondo Man (Mondialiste) a passé le peloton en revue au début de la ligne droite et s’en est allé vers un très facile succès après avoir pris le dessus sur l’inédit Georgian Star (Cloth of Stars), accrocheur et 2e à quatre longueurs, une longueur devant son compagnon d’écurie chez Christopher Head, également inédit, Talise (Cracksman). Le 4e Honey Badger (Recoletos) finit bien pour ses débuts.

Battu par Map of Stars et Gamestars à Longchamp en octobre, Mondo Man avait été acheté 30 000 € par Pia Brandt aux ventes de Deauville. L’année dernière à Tattersalls, son frère foal par Iffraaj a été cédé 16 000 £ à Forge Bloodstock. Inédite, la mère Moghrama (Harbour Watch) avait été achetée 240 000 £ yearling par Shadwell, qui l’a revendue trois ans plus tard pour 16 000 £ à Elwick Stud, éleveur de toute la fratrie. C’est une origine Head dans laquelle on retrouve par exemple le bon Montcontour, gagnant des Hardwicke Stakes (Gr2) en 1978…

 

SAXON GIRL (f3), FRA par Saxon Warrior et Neris (Henrythenavigator)

Prix du Nice Havrais (Pouliches maidens de 3ans, 1 300m PSF), vendredi 2 février 2024, Deauville

Propriétaires : Mark Edwards, Écurie JML Racing, Écurie SkyMarc, Mme Marc-Antoine Berghgracht, Hayley O’Connor

Entraîneur : Tim Donworth

Éleveurs : Christophe Mongin, Umberto Saini-Fasanotti

Jockey : Guillaume Trolley de Prevaux

Avec seulement sept concurrentes au départ contre neuf chez les poulains, la course n’allait probablement pas se produire sur le même schéma. La course a cependant été très claire et Saxon Girl (Saxon Warrior) a usé toutes ses adversaires dans la dernière ligne droite pour battre d’une bonne longueur la 2e Ceberity Icon (Coati Glory), toujours pointée aux côtés de l’animatrice et favorite Zoe (Ten Sovereigns).

Constamment en dehors, Bakhilova (Fas) est restée bonne 3e.

C’était un quatrième essai pour la lauréate, qui faisait ici une rentrée après près de six mois d’absence. La pouliche avait débuté dès juin par une 5e place sur 1 400 mètres à Compiègne, suivie d’une 6e place à Clairefontaine, sur 1 600m, et une 2e place derrière Hit It à Saint-Cloud en septembre -la 4e ce jour-là, Partir, n’est réapparue elle aussi que ces derniers jours, pour s’imposer plaisamment à Cagnes-sur-Mer.

Saxon Girl est le 3e produit de Neris (Henrythenavigator), gagnante en Italie -on retrouve, par hasard, des antécédents transalpins dans cette famille comme dans celle du gagnant de l’autre maiden du jour. La jument a aussi donné une fille de Myboycharlie désormais âgée de 5 ans et toujours inédite mais déclarée à l’entraînement, semble-t-il, une 4ans par Anodin , et en 2023 un fils de Battle of Marengo.

 

TORTISAMBERT (m3), FRA par Sioux Nation et Top Chain (Acclimatation)

Prix de Sainte-Adresse (Poulains entiers et hongres maidens de 3ans, 1 300m PSF), vendredi 2 février 2024, Deauville

Propriétaire : Gérard Augustin-Normand

Entraîneur : Fabrice Chappet

Éleveur : Mathieu Daguzan-Garros

Jockey : Stéphane Pasquier

Quatrième de Celestial dans un bon lot pour ses débuts, sur 1 500 mètres sur cette piste sept semaines plus tôt, Tortisambert (Sioux Nation) partait favori cette fois sur un parcours de deux cents mètres plus court. Le représentant de Gérard Augustin-Normand a néanmoins galopé en retrait tandis que l’inédit Symmetric Power (Dark Angel) menait détaché jusqu’à l’entrée de la ligne droite et tentait alors de s’échapper. Mais ramené avec à-propos par Stéphane Pasquier, et de toute façon très au-dessus de ses adversaires, Tortisambert a croisé le fuyard à 250 mètres du poteau et s’en est allé vers un confortable succès, deux longueurs devant Vibrato (Dabirsim), un des premiers à avoir fait mouvement dans le sillage de l’animateur. Venu de plus loin encore, Southern Meteor (Zoustar) a fini fort troisième à une demi-longueur seulement, devant un Sabroso (Nathaniel) omniprésent.

Tortisambert a été acheté 52 000 € aux ventes de Deauville par John Hammond et Mandore. Il était présenté par le Haras des Granges de son éleveur, Mathieu Daguzan-Garros. Sa jeune sœur par City Light n’a en revanche pas trouvé acquéreur en août dernier à 20 000 €. La pouliche est désormais entraînée par Joséphine Soudan.

Pas de caractère gras dans la page du pedigree de Tortisambert sur les deux premières générations, et de bons sprinters, certains précoces, notamment en Italie, dans la précédentes générations.