Historique du Prix Prix Léon Rambaud : l'ultime tremplin vers la Grande Course de Haies

23 avril 2021

Rambaud 2021

Photo scoopdyga.com

Étape importante pour les meilleurs chevaux de haies d'Auteuil, en écho au Prix Murat sur le steeple, le Prix Léon Rambaud (Gr2) se déroulait jusqu'alors en préambule au Prix La Barka (Gr2), qui a été interverti pour la première fois en 2018 avec la Grande Course de Haies d'Auteuil. Désormais, la Grande Course de Haies a donc lieu quatre semaines après le Prix Léon Rambaud, prolongé de 4 300 mètres pour mieux jouer ce rôle de dernier tremplin vers les 5 100 mètres de la course-reine.

Avril, Auteuil

Prix Léon Rambaud

 

Groupe 2, 5ans et au-dessus, Haies, 4 300 mètres, 155 000 €

Créé en 1930

Tenant du titre : L'Autonomie (f6 FRA par Blue Brésil et L'Automne, par Kahyasi), appartenant à Catherine Coiffier, élevée par Catherine Coiffier, entraînée par François Nicolle, montée par Angelo Zuliani.

La course se déroulera en 2022 pour la 88ème fois


L'édition 2021

 

Dimanche 25 avril, Hippodrome d’Auteuil (Paris). - La campagne 2020 de la championne L’Autonomie (Blue Brésil) n’a pas été un long fleuve tranquille. La talentueuse élève de Catherine Coiffier a dans un premier temps continué de tout balayer sur son passage, dès sa première saison face à ses aînés, puisqu’elle a porté à huit le nombre de ses succès consécutifs au meilleur niveau de juin 2019 à octobre 2020. Elle avait par exemple gagné ce même Prix Léon Rambaud, disputé en mai. Ensuite, cependant, elle a d'abord été devancée par Paul’s Saga (Martaline) dans la Grande course de Haies d’Auteuil (Gr1), décalée à l’automne. Puis elle terminé troisième du Grand Prix d’Automne (Gr1). Allait-on vers un déclin ? Ses deux premières sorties cette année, et particulièrement la façon, décisive, dont elle a remporté ce second Prix Léon Rambaud (Gr2), autorisent à penser qu’elle est revenue au mieux de sa forme. Elle a mené la course mais sans trop en faire, elle s’est résolument portée contre la lice des tribunes à la sortie du tournant pour contrer Paul’s Saga, puis elle l’a dominée sur le plat pour s’imposer par huit longueurs, le brave Galop Marin (Black Sam Bellamy) restant troisième, six longueurs plus loin…

L’optimisme est donc à nouveau de mise dans l'entourage de L'Autonomie, à 27 jours d’une Grande Course de Haies d’Auteuil (Gr1) retournée à son bercail du printemps.

L’Autonomie est une fille de L’Automne (Kahyasi), gagnante d’une course en plat pour 18 tentatives et réclamée 12 000 € par Catherine Coiffier après avoir terminé septième pour sa dernière apparition publique. La mère de la jument, L’Authie (Linamix), une sœur du 3ème de Prix Royal-Oak (Gr1) Cléty (Sillery), a terminé troisième du Prix Renaud du Vivier (Gr1) et a notamment donné La Canche (Le Havre), placée de Listed en plat.

Après L’Autonomie, L’Automne a donné un fils de Diamond Boy vendu 30 000 € à John Daniel Moore aux ventes d’été Arqana en 2018, et un autre poulain par Diamond Boy né en 2018. Elle fut présentée aux ventes Arqana de février 2015 pleine de L’Autonomie mais n’avait pas atteint son prix de réserve de 7 000 €. Après cette championne, L’Automne a donné L’Autodidacte (Diamond Boy), toujours inédit à 5 ans, son propre frère L’Auteur, qui a 3 ans, et L’Autocrate (Kamsin), né en 2020.

 

 

Historique

Créé en 1930 pour commémorer le souvenir d’un membre du comité de la Société des Steeple-Chases de France, Léon Rambaud (1856-1928). Membre du comité de la Société des Steeple-Chases de France, il y siégea à peine un an. Elu le 15 février 1928, il décéda le 22 novembre suivant. Après avoir été dans sa jeunesse un gentleman-rider en vue dans le Sud-Est, il devint membre du comité et commissaire de la Société Sportive de Marseille et de la Société des Courses de Nice.

La course constitue une étape préparatoire à la Grande Course de Haies d’Auteuil. Dix fois son vainqueur a fourni la même année le lauréat de cette Grande Course de Haies : Céréaliste (1936), Les Roseaux (1976), Top Gear (1977), Roselier (1978), Le Rheusois (1985), Claude le Lorrain (1987), Rose or No (1991), Le Sauvignon (2001), Questarabad (2009) et Gemix (2013). Un cheval a gagné le Prix Léon Rambaud trois ans avant la Grande Course de Haies, Bog Frog (1994-1997). Seuls cinq chevaux ont gagné deux fois le Prix Léon Rambaud, Malotru (1954, 1955), Royal Chance (1993, 1997), Kimbi (1999, 2002), Questarabad (2009, 2010) et Blue Dragon (2016, 2017).

Sa distance a beaucoup varié. Elle s'était stabilisée sur 3 900m de 2007 à 1017, et elle passe à 4 300m à partir de 2018. Elle se déroulait jusqu'alors en préambule au Prix La Barka (Gr2), qui a été interverti pour la première fois en 2018 avec la Grande Course de Haies d'Auteuil. Désormais, la Grande Course de Haies a lieu quatre semaines après le Prix Léon Rambaud, prolongé de 4 300 mètres pour mieux jouer ce rôle de dernier tremplin vers les 5 100 mètres de la Grande Course de Haies d'Auteuil.


Propriétaires

  • Simon Guthmann (2 victoires) : Roi de Trèfle (1934) et Céréaliste (1936). 
  • Emile Marchand (2 victoires) : Malotru (1954, 1955). 
  • Mme Cino Del Duca (2 victoires) : Grand Hôtel (1970) et Imouzer (1972). 
  • Daniel Wildenstein (2 victoires) : Yaxilio (1973) et Top Gear (1977). 
  • Peter Baumgartner (2 victoires) : Kimbi (1999, 2002).
  • Sean Mulryan (2 victoires) : Cyrlight (2005) et Mid Dancer (2007)
  • Magalen Bryant, David Powell et Denis Baer (2 victoires) : Blue Dragon (20126, 2017)

 

Entraîneurs

  • Georges Pelat (6 victoires) : Campeador II (1953), Cupidon III (1956), Taillefer (1958), Gelsemium (1961), Yaxilio (1973) et Top Gear (1977).
  • Bernard Sécly (4 victoires) : Rolling Bowl (1982), Isabey (1990) et Kimbi (1999, 2002). 
  • François Nicolle (4 victoires) : Alex de Larredya (2018), De Bon Cœur (2019), L'Autonomie (2020, 2021).
  • Arnaud Chaillé-Chaillé (3 victoires) : Karly Flight (2003), Cyrlight (2005) et Mid Dancer (2007).
  • Guy Cherel (3 victoires) : River Charm (2006) et Blue Dragon (20126, 2017).


Jockeys

  • Cyrille Gombeau (4 victoires) : Lida du Riffray (1996), Royal Chance (1997), Mid Dancer (2007) et Nikita du Berlais (2012).
  • Roger Duchêne (3 victoires) : Carnavon (1979), Le Rheusois (1985) et Gacko (1986). 
  • David Cottin (3 victoires) : Gemix (2013) et Blue Dragon (20126, 2017).