Historique du Prix Amadou : La dernière haie avant le Prix Alain du Breil

27 avril 2021

hermes baie

Avril, Auteuil

Prix Amadou

 

Groupe 2, 4ans, Haies, 3 900 mètres, 155 000€

Créé en 1885

Tenant du titre : Hermès Baie (h4, AQPS FRA par Crillon et Ludmika, par Murmure), appartenant à Mme Patrick Papot, élevé par André-Jean Belloir, entraîné par François Nicolle, monté par Bertrand Lestrade.

La course se déroule en 2022 pour la 116ème fois

 

L'édition 2021

Vendredi 30 avril 2021, Hippodrome d’Auteuil (Paris). - Vers le Prix Alain du Breil (G1) à tire d’aile pour Hermès Baie (Crillon), qui s’impose avec décontraction dans le Prix Amadou (Gr2). Le représentant de la famille Papot a déposé dans la ligne droite le rentrant Raffles Face (Authorized) et Gallipoli (Gleneagles), les seuls à l’avoir accompagné dans une partie du parcours dans ce terrain souple.

Hermès Baie avait fait oublier rapidement sa chute de fin d’année en s’imposant pour sa rentrée dans le Prix d’Indy (G3) devant Haut les Cœurs (Saddler Maker), qui a remporté depuis le Prix de Pépinvast (G3) de neuf longueurs. Ces deux lignes donneront l’équation du Groupe 1 sur les haies réservé aux 4 ans, dans trois semaines.

Ludmika (Murmure), la mère de Hermès Baie, a eu une courte mais percutante carrière chez Yannick Fertillet avec trois sorties en plat pour deux victoires et une troisième place. Elle a ensuite été prolifique au haras avec sept produits notamment de l’étalon Crillon, dont Hermès Baie, largement le meilleur de ses propres frères et sœurs devant Dress Baie (Crillon), lauréate de quatre courses. La dernière propre sœur d'Hermès Baie, dont l’éleveur est André-Jean Belloir, se nomme I Love My Baie : elle est inscrite aux ventes Goffs de Doncaster, le Spring Store le 17 mai prochain. Elle n’est pas déclarée à l’entraînement. Ludmika a depuis changé de fiancé : ses deux derniers produits sont par Tiger Groom.

Crillon, quant à lui, a débuté sa carrière chez Elie Lellouche où ce cheval de tenue a collectionné, à 4 ans, les podiums de listed et groupe sur 2 400 à 2 500m comme les Prix d’Hédouville, de Chaudenay, Foy et le Grand Prix de Deauville de l’an 2000. Encore rallongé, il est 3e du Prix Vicomtesse Vigier 2002 avant de terminer sa valeureuse carrière dans l’Ouest sous l’entraînement de Joël Boisnard. Hermès Baie n’est pas (encore) son meilleur produit aux gains puisque Jémy Baie détient encore ce record avec 467 890 €. Crillon a montré qu’il savait aussi bien produire des pur-sang comme Jemy Baie ou Private Lesson’s que des Anglo-arabes, à l’image de Rhode Island, ou encore des APQS ainsi que Hermès Baie ou les champions Buveur d’Air et Alex de Larredya le prouvent. L’étalon séduit toujours, comme en atteste la vente de Au Fleuron aux ventes de Cheltenham qui a été acquis par Bective Stud et Gordon Elliott pour 220 000 €.

 

Historique

Le premier Prix Amadou fut disputé à Auteuil le 8 février 1885 pour commémorer le souvenir de la jument Amadou, un des meilleurs sauteurs de l’année 1873. Amadou, femelle baie brune, par Compiègne et Jeanne d’Arc (Faugh a Ballagh) naquit en 1866 chez Frédéric de Lagrange. A l’âge de 7 ans, Amadou totalisa 30 750 F de gains grâce à quatorze victoires obtenues sur onze hippodromes différents, Le Vésinet (2), Porchefontaine, La Marche (2), Versailles, Lyon (2), Abbeville, Caen, Dieppe, Saumur, Cherbourg et Mortagne. Neuf de ses victoires furent remportées sous les couleurs du comte Ernest d’Evry (casaque bleu-violet, manches rayées jaune, toque rouge) qui avait acquis Amadou pour 3 550 F après un succès en avril au Vésinet. Ses principales victoires furent obtenues dans les Grands Steeple de Lyon (5 500 F) et de Dieppe (5 300 F).

C’est seulement en 1948 que le Prix Amadou devint une course de haies réservée aux 4 ans. Sa distance a souvent varié mais depuis 1977, elle n'a plus évolué. N’ayant pas été couru en 1964, le Prix Amadou, sous sa nouvelle formule, sera disputé en 2020 pour la 72ème fois.

D’année en année, le Prix Amadou a vu croître son importance en attirant de bons chevaux. Aujourd’hui, son allocation aidant, il constitue une étape importante sur le chemin du Prix Alain du Breil, la Grande Course de Haies d’Eté des 4 Ans. Depuis la création du Prix Alain du Breil en 1986, 11 de ses vainqueurs ont préalablement enlevé le Prix Amadou. Ce sont Marly River (1987), Trebrook (1988), Kadalko (1992), Villez (1996), Grand Souvenir (1997), Vic Toto (2001), Nickname (2003), Rendons Grâce (2009), Tidara Angel (2011), Usual Suspects (2012) et Feu Follet (2019).

Au palmarès du Prix Amadou, on relève aussi les noms d’autres sauteurs de haute qualité, tels Mont Tremblant (1950, Cheltenham Gold Cup), Orléans (1951, Grand Steeple), El Trianero (1954), Next Time (1969), Pot d’Or (1970, Grand Steeple), Grandak (1981), Le Rheusois (1984, Grande Course de Haies d’Auteuil), Gacko (1985), Lute Antique (1989), Saint des Saints (2002), Maia Eria (2004), Bel La Vie (2010) et De Bon Cœur (2017).
 

Propriétaires

  • Henry de Blonay (3 victoires) : Seawell (1965), Dancing (1971), Clear Vision (1973).
  • Daniel Wildenstein (3 victoires) : Grandak (1981), Beaux Arts (1982), Villez (1996).
  • Mme Patrick Papot (3 victoires) : Bel La Vie (2010), Usual Suspects (2012), Hermès Baie (2021).  
  • Marcel Le Baron (2 victoires) : Kaki II (1953) et Notable (1963). 
  • Georges Blizniansky (2 victoires) : Bayonnet (1983) et Trebrook (1988).


Entraîneurs

  • Jean-Paul Gallorini (5 victoires) : Grandak (1981), The Dream I Dream (1993), Villez (1996), Nickname (2003) et Le Grand Lucé (2013).
  • Guillaume Macaire (5 victoires) : Saint des Saints (2002), Bel La Vie (2010), Device (2016), Tunis (2018 et Feu Follet (2019).
  • Peter Head (4 victoires) : Hardelot (1961), Notable (1963), Next Time (1969) et Hot Line (1976). 
  • Noël Pelat (3 victoires) : Folina (1948), Sidano (1952) et Aberrant (1958). 
  • William Head (3 victoires) : Mont Tremblant (1950), Orléans (1951) et Pataclet (1956). 
  • Patrick Rago (3 victoires) : Beaux Arts (1982), Le Rheusois (1984) et Lameloise (1990). 
  • Guy Cherel (3 victoires) : Rendons Grâce (2009), Usual Suspects (2012) et Ambroise (2014). 
  • François Nicolle (3 victoires) : De Bon Cœur (2017), Kool Has (2020), Hermès Baie (2021).


Jockeys

  • Cyrille Gombeau (4 victoires) : Topkar (1994), Lady Cricket (1998), Rendons Grâce (2009) et Usual Suspects (2012). 
  • Pierre Delfarguiel (3 victoires) : Sidano (1952), Pataclet (1956) et Hardelot (1961).
  • Michel Chirol (3 victoires) : Next Time (1969), Hot Line (1976) et Pavino (1979).
  • Alain Chelet (3 victoires) : Laurel Boy (1980), Beaux Arts (1982) et Bayonnet (1983).
  • Christophe Aubert (3 victoires) : Discover d’Auteuil (1995), Villez (1996) et Grand Souvenir (1997).
  • Cyrille Gombeau (3 victoires) : Rendons Grâce (2009), Usual Suspects (2012) et Ambroise (2014).
  • Bertrand Lestrade (3 victoires) : Bel La Vie (2010), Feu Follet (2019), Hermès Baie (2021).

Trois femmes ont gagné la course : Béatrice Marie avec The Dream I Dream (1993), Anne-Sophie Madeleine avec Full of Ambition (1999) et Nathalie Desoutter avec Le Grand Lucé (2013).