Les écuries Cottin et Fouin règnent sur Cagnes

06 janvier 2019

Photo d'archive Cote d'Azur et Régils Schmidlin à Auteuil

Dimanche 6 janvier se déroulait à Cagnes-sur-Mer la réunion de gala qui met traditionellement aux prises les meilleurs sauteurs du meeting d'obstacle sur la Côte d'Azur.

François-Marie Cottin a sellé les deux premiers du Grand Prix de la Ville de Nice-Bernard Sécly (Gr3), dimanche à Cagnes-sur-Mer dans le cadre de la réunion de gala de fin de meeting d’obstacle. Paré des couleurs de l’écurie centrale, Achour (Limnos) a dominé pratiquement d’un bout à l’autre et laissé son compagnon d’écurie Rasango (Astarabad) à deux longueurs pour la casaque de Gérard Augustin-Normand, qui fut propriétaire du gagnant en début de carrière. Grand Départ (Astarabad) a fini vite à la troisième place, qu’il a arrachée au duo formé par les pensionnaires de Yannick Fouin, Pinson du Rheu (Al Namix) et My Maj (Majorien).

Le 6ans Achour avait gagné à réclamer le 17 décembre dernier, puis terminé deuxième d’un handicap également disputé sur l’hippodrome de la Côte d’Azur précédemment. Il disputait dimanche sa cinquième course du meeting. Il a renoué à cette occasion avec le steeple après onze sorties sur les haies.

Achour est un fils de Jolie Menthe (Bateau Rouge), gagnante de neuf courses à Cagnes-sur-Mer, Auteuil et Fontainebleau sous l’entraînement de Marie-Laetitia Mortier pour l’écurie Centrale puis Jean-Paul Sénéchal, la plupart du temps dans des épreuves à réclamer sans que jamais la jument ne change d’entourage pour autant. Achour est le meilleur de ses neuf produits à ce jour puisqu’il compte désormais six victoires et plus de 400 000 € de gains. Ses plus jeunes frères et sœurs sont un fils de Barastraight âgé de 3 ans, une 2ans par Coastal Path et une yearling par Saint des Saints.

Vainqueur de la Grande Course de Haies de Cagnes (L) en 2016 et 2017, deuxième l’hiver dernier, Serienshock (Sholokhov) a une nouvelle fois terminé deuxième de la course dimanche de la remportée par Côte d’Azur (Poliglote) sous les couleurs de l’écurie Centrale. L’AQPS de 7 ans, entraînée par François-Marie Cottin, s’est assurée la victoire au saut du dernier obstacle, qu’elle a franchi en biaisant, tandis que Serienshock a attendu d’être sur le plat pour placer son ultime effort et s’assurer une nette deuxième place.

Associée à Régis Schmidlin, Côte d’Azur a été élevée par son entraîneur, comme Achour. Elle a remporté un handicap-Quinté+ en début de meeting avant d’échouer dans un nouveau handicap avec 72 kilos à porter.

Côte d’Azur est le premier produit de Réflexion (Discover d’Auteuil), une gagnante du Prix Hardatit (L) à Auteuil devant, notamment, le champion Shannon Rock, qui lui rendait alors sept kilos et finissait quatrième. Sa mère Indécise (Cyborg), élevée par la famille Chaignon, a aussi produit Vieux Lion Rouge (Sabiango), gagnant de Groupe 3 outre-Manche, et c’est une sœur du gagnant de Gr1 anglais Marcel.

Depuis la naissance de Côte d’Azur, Réflexion a donné six poulains, dont la gagnante Fortuitous (Martaline), retirée de la vente Munir récemment à Deauville, puis deux mâles par Rail Link et une pouliche par Saint des Saints.

Si l’écurie Cottin s’est mise en avant dans les deux principales courses pour chevaux d’âge, celle de Yannick Fouin a fait main basse sur les courses de 4ans.

Fou du Brésil (Blue Brésil) a une nouvelle fois dominé les autres 4ans sur le steeple de Cagnes-sur-Mer dans le Prix Christian de l’Hermite (L). Le pensionnaire de Yannick Fouin, dont il porte aussi les couleurs, avait dominé Sagaline (Vision d’État) dans le Prix Ucello II, début décembre, et il a récidivé en prenant sur le plat le dessus sur Brazil de l’Orme (Blue Brésil), auteur d’un parcours sans foute, tout en progression. Fou du Brésil, au contraire, s’est montré fautif au début de la ligne d’en face mais repris par Ludovic Philipperon, il a trouvé pour finir les ressources pour se racheter. Il gagne de près d’une longueur, confortablement, alors que Sagaline, toujours dans le coup, termine troisième à plus de cinq longueurs.

Élevé par Marie-Laure Besnouin et Jean-Michel Feuillet-Besnouin, Fou du Brésil a couru cinq fois en steeple et il a toujours atteint le podium, même leur le parcours d’Auteuil dans le Prix Elseneur en novembre, lorsqu’il a terminé troisième. Sa mère, l’inédite Belle Attente (Cadoudal), est une fille de la bonne Maren Kassel (Noir et Or), gagnante notamment du Prix Wild Monarch (L) à Auteuil et sœur de l’étalon lauréat de Prix d’Hédouville (Gr3) Bonnet Rouge (Pistolet Bleu).

C’est à nouveau une pensionnaire de Yannick Fouin qui a triomphé sur les haies du Prix André Massena (L), la grande course de haies des 4ans. Vite en tête, Fraulein Agatha (Manduro) avait couru une seule fois auparavant, lorsqu’elle a gagné à Cagnes le 7 décembre, et elle a une fois encore dominé son sujet. Toujours à proximité mais moins fluide, Arenui (Masterstroke) est resté deuxième après lutte avec Bowler Hat (Helmet), lui aussi toujours pointé parmi les chevaux de tête. Fraulein Agatha est une élève d’André Hebert, issue de l’inédite Fire Moon Julie (Testa Rossa), également mère de Day Gets Up (Muhtathir), gagnante en steeple à Auteuil.