Samedi à Auteuil : revanche à chaud de Perfect Impulse

18 mars 2017

photo scoopdyga.com

Tombée deux semaines plus tôt, la 5ans Perfect Impulse a pris sa revanche samedi dans le Prix Troytown (Gr3) tandis que De Bon Coeur, meilleure 3ans sur les haies en 2016, a réussi sa rentrée dans le Prix d'Indy (Gr3).

Samedi 18 mars 2017, Hippodrome d’Auteuil (Paris). - Les deux 5ans au départ du Prix Troytown (Gr3), principal rendez-vous sur le steeple-Chase du programme de la journée, se sont imposés aux dépens de leurs aînés après avoir franchi le fameux rail-ditch-and-fence, plus redoutable obstacle du parcours d’Auteuil.

Tombée deux semaines plus tôt dans le Prix Robert de Clermont-Tonnerre (Gr3), Perfect Impulse (Poliglote) a battu Paulougas (Turgeon) de haute lutte, laissant le favori rentrant Storm of Saintly (Saint des Saints) à trois longueurs.

La gagnante appartient à l’entraîneur Arnaud Chaillé-Chaillé et au propriétaire de Richard Corveller (éleveur du 4ème de la dernière Gold Cup de Cheltenham, Jakadam); elle a été élevée dans l’Orne par Olivier Tricot. Lauréate du Prix Morgex (Gr3) en 2016 devant Cobra de Larre (Discover d’Auteuil), depuis gagnant d’une bonne Listed-race sur les haies d’Auteuil, Perfect Impulse est une fille d’Aubane (Cadoudal), elle-même deux fois gagnante de Listed-race sur les haies à Auteuil et mere de six gagnants différents ayant amassé au total  plus de 632 000 €…

Le Prix d’Indy (Gr3), confrontation de haut niveau pour les meilleurs 4ans sur les haies d’Auteuil, a souri à la favorite De Bon Cœur (Saint des Saints), gagnante à l’occasion de cette rentrée devant l’animatrice de la course, D’Vina (Smadoun). François Nicolle, entraîneur de la lauréate pour son éleveur Jacques Détré, s’est dit plutôt rassuré par ce succès, « mais je la préfèrerais un peu plus concentrée » a-t-il reconnu. Il continuera de préparer la pouliche pour son grand objectif de la saison, le Prix Alain du Breil (Gr1), Grande course de haies d’été des 4ans, le 11 juin prochain.

Après les victoires de Buveur d’Air (Crillon) mardi dans le Champion Hurdle (Gr1) à Cheltenham sur 3 300 mètres, de Défi du Seuil (Voix du Nord) vendredi dans le Triumph Hurdle (Gr1), la Grande Course de Haies des 4ans outre-Manche, c’est au tour du 3ans Echiquier Royal (Martaline) de mettre les AQPS en vedette dans des circonstances inattendues dans la mesure où les demi-sang ont longtemps été considérés comme plus tardifs que les pur-sang et plutôt efficaces en steeple !

Frère utérin de Playing (Astarabad), lauréat du Prix Duc d’Anjou (Gr3) 2007 sur le steeple d’Auteuil, Echiquier Royal s’est en effet imposé de bout en bout sous la casaque de la famille Papot samedi dans le Prix Rush, première course de 3ans de la saison sur les haies d’Auteuil, et dès lors un trophée de la précocité. Préparé par Dominique Bressou, le partenaire de Jacques Ricou a résisté avec assurance à Master Dino (Doctor Dino), qui a vainement tenté de l’attaquer sur le plat.

Le lauréat a été élevé dans la Manche par Xavier Leredde et Daniel Desforges. Nordica III (Orvilliers), la 2ème mère (grand-mère maternelle) d’Echiquier Royal, a aussi donné le bon Blanville (Pot d’or), deuxième d’un Prix Montgomery (Gr3), équivalent automnal du Prix du président de la République (Gr3), le plus grand handicap du programme de steeple français, et du Prix Rigoletto. Pour sa part, elle avait remporté le Prix du Bourbonnais (Gr2-AQPS), classique AQPS de plat, en 1982 sur la piste d’Evry en battant notamment Nupsala (Laniste), futur lauréat du King George Chase (Gr1) à Kempton Park et 4ème de la Gold Cup (Gr1) de Cheltenham.

Bagatelle de Thaix (Fragrant Mix) est venue sur le fil ajouter Baraka de Thaix (Dom Alco) dans le Prix Fernand Roy, steeple réservé aux AQPS. Comme leur nom d’indique, les deux premiers ont été élevés dans le même haras, à Thaix chez Michel Bourgneuf. La lauréate, âgée de 6 ans, défend les couleurs de MM. Maurice Bertin, François Nicolle (l’entraîneur) et Michel Bourgneuf, ce dernier venant tout juste, après plus de quarante ans d’élevage, de demander ses propres couleurs avec ses enfants.

Michel Bourgneuf a aussi fait naître la sœur de la gagnante, une fille de Poliglote, ces derniers jours, alors qu’il perdait la même semaine à Cheltenham en Angleterre son frère aîné Consul de Thaix.