Qatar Prix de la Forêt : One Master tout à la fin

08 octobre 2018

Photo scoopdyga.com

La protégée de William Haggas One Master (Fastnet Rock) a un peu vengé Sea of Class, deuxième dans l’Arc… Elle aussi a fini à la vitesse du vent, tout à l’extérieur, pour remporter le Qatar Prix de la Forêt (Gr1). Mais contrairement à Sea of Class, One Master a réussi à s’imposer le poteau ! Elle devance Inns of Court (Invincible Spirit), qui a longtemps fait illusion pour la victoire. Mais on sait que sur le parcours des 1.400 m de ParisLongchamp, la vérité se situe bien souvent parmi les derniers assaillants car la ligne droite est interminable… Autre représentant de la casaque Godolphin, Dutch Connection (Dutch Art) a lui aussi pu croire à la victoire, après avoir réussi à s’infiltrer à la corde.

 

Comment ils ont couru

  • 1er – One Master : Avec les derniers dans le parcours, a produit une longue et brillante accélération tout à l’extérieur, venant prendre la mesure d’Inns of Court tout à la fin.
  • 2e – Inns of Court : Après avoir voyagé au cœur du peloton, est parti à l’assaut à la distance et a bien prolongé son effort jusqu’au bout, étant seulement battu sur le poteau par One Master venu à son extérieur.
  • 3e – Dutch Connection : Produisant son effort à la corde, après avoir voyagé au cœur du peloton, a un instant fait illusion pour la victoire dans la lutte avec son compagnon de couleurs Inns of Court.
  • 4e – Gustav Klimt : A bien fini au centre, en retrait des trois premiers.
  • 5e – Sir Dancealot : Avec les derniers, a produit une bonne accélération tout à l’extérieur mais sans pouvoir se mêler à la lutte finale.
  • 6e – Jimmy Two Times : N’a pas mal fini au centre de la piste, en retrait des premiers.
  • 7e – Polydream : Plutôt en seconde partie de peloton, a tenté de produire son effort à la corde mais s’est trouvée bloquée derrière un rideau de chevaux qui reculaient, perdant toute chance à cet instant. S’est ensuite un peu relancée pour finir mais la course était jouée.
  • 8e – Tornibush : A eu un bon parcours dans le dos des premiers. A tenté sa chance à la distance mais a ensuite plafonné.
  • 9e – Teppal : Après avoir bénéficié d’un très bon parcours, en troisième position, a cédé au moment décisif.
  • 10e – So Beloved : A subi son mauvais départ.
  • 11e – Zalamea : Animateur de la première heure, a cédé dans la ligne droite, gênant plusieurs chevaux en reculant.
  • 11e – James Garfield : Animateur, a cédé quand les choses sont devenues sérieuses.
  • 13e – Burnt Sugar : Pas dangereux.
  • 14e – Geniale : Toujours vu parmi les derniers.
  • 15e – Karar : A fini dernier, cédant brutalement après avoir accompagné les animateurs.
  • Cœur de Beauté : A été déclarée Non partante.

 

Les réactions des entourages

William Haggas (entraîneur de One Master, 1er)

« C'est une très bonne et belle pouliche qui avait gagné sur 1.200m par le passé. Elle avait bien gagné en Irlande. Aujourd'hui, c'était plus dur, mais son jockey l'a très bien montée. Nous l'avions gardée à l'entraînement dans l'idée de lui faire gagner une belle course et elle s'est imposée dans un Gr1. Donc il faut réfléchir à la suite de son programme. Cette victoire a une saveur particulière parce que j'ai entraîné sa mère et sa grand-mère. »

Lisa-Jane Graffard (manager de l’écurie Godolphin en France, 2e avec Inns of Court)

« Nous ne pouvons pas être déçus, car il court très bien. Il confirme sa dernière bonne troisième place dans le Qatar Prix du Pin (Gr3), il n'y a pas grand-chose à dire. C'est un cheval de bon terrain, qui n'aime pas les pistes extrêmes, il était donc à l'aise aujourd'hui. »

Charles Hills (entraîneur de Dutch Connection, 3e)

« Je ne pourrais pas être plus content de la performance du cheval. Le jockey a été malheureux, il n'arrivait pas à avoir de passage. Il a très bien fini. C'est sûrement la meilleure course de sa carrière. »

Aidan O’Brien (entraîneur de Gustav Klimt, 4e)

« Nous sommes très contents de sa course. Il est battu par trois bons chevaux. Pour la suite, nous allons peut-être penser à une course comme le Breeders' Cup Mile. Nous aviserons. »

David Elsworth (entraîneur de Sir Dancealot, 5e)

« Je trouve qu'il a bien couru avant de coincer dans les 100 derniers mètres. Il a un peu penché vers la gauche, ce qu'il a déjà fait par le passé. C'est la fin d'une longue saison. C'est un vrai compétiteur et nous pouvons espérer revenir l'année prochaine. C'est un peu tôt pour penser à sa prochaine sortie. Nous sommes encore sous le feu de l'émotion. C'est certainement la fin de sa saison. Nous verrons s'il va à Ascot l’an prochain. C'est un hongre et il sera encore avec nous pour longtemps. »

 

Le palmarès

Année       Lauréat                       Entraîneur               Propriétaire                              Jockey                 Temps

2018         One Master                 W. Haggas               Lael Stable                               P.-C. Boudot       1’20’’29

2017         Aclaim                        M. Meade                 Canning Downs & Partner       O. Murphy           1’25’’75

2016         Limato                        H. Candy                  P. G. Jacobs                              H. Bentley           1’21’’83

2015         Make Believe             A. Fabre                   Prince A. Faisal                        O. Peslier             1’17’’05

2014         Olympic Glory           R. Hannon                Al Shaqab Racing                    L. Dettori             1’17’’73