Podium 100% Made in France dans la Gold Cup de Cheltenham

15 mars 2019

Photo Hippodrome édition & Communication

Difficile d’évoquer une cerise sur le gâteau tant l’exploit dépasse les espoirs les plus fous : les trois premiers de la Gold Cup (Gr1) de Cheltenham, équivalent anglais de notre Grand Steeple, sont tous nés en France.

Al Boum Photo (Buck’s Boum), qui permet aussi à l’entraîneur irlandais Willie Mullins de remporter la course pour la première fois après avoir terminé six fois deuxième, devance Anibale Fly (Assessor) et Bristol de Mai (Saddler Maker). Offerts entre 12/1 et 22/1, ils ont devancé tous les favoris de la course dont le tenant du titre, Native River, quatrième.

L’élevage français attendait un retour au sommet de la Gold Cup depuis huit ans, mais jamais il n’avait pu aligner les trois premiers du ruban bleu de l’obstacle anglais.

Le vainqueur Al Boum Photo est un pur-sang de 7 ans né dans l’Allier, où l’ont élevé l’entraîneur Emmanuel Clayeux et Jacky Rauch. Le cheval est tombé lors de sa première et seule tentative en France, à haies à Moulins en septembre de ses 3 ans. Il venait d’être racheté 70 000 € aux ventes d’été Arqana. Passé sous l’entraînement de Willie Mullins, pour la casaque de Marie Donnelly, Al Boum Photo n’a recouru qu’en décembre 2016, à 4 ans. Il a remporté deux courses de haies lors de cette première saison dont un premier Groupe 2 comme novice. Au cours de la saison 2017-2018, il s’est converti au steeple, et s’il est tombé une nouvelle fois à sa deuxième tentative après des débuts victorieux, puis à Cheltenham dans le RSA Novices’ Chase (Gr1), il a fini par gagner son groupe 1 à Fairyhouse. Facile gagnant pour sa rentrée cette saison, dans une Listed à Tramore en Irlande, il s’est imposé dans la Gold Cup de Cheltenham pour sa deuxième sortie seulement…

Al Gane (Dom Alco), la mère d’Al Boum Photo, a été élevée par Colette et Jacky Rauch. Elle n’a pas couru, mais sa mère est une sœur des bons Al Tip (Dom Alco) et Al Co (Dom Alco). C’est aussi la famille de Grands Crus (Dom Alco), qui a gagné au niveau Groupe 1 en Angleterre. L’affinité de cette famille maternelle avec Dom Alco n’est donc plus à prouver ! Buck’s Boum, le père d’Al Boum Photo, est pour sa part un propre frère du crack Big Buck’s (Cadoudal), lauréat de 18 courses consécutives entre avril 2008 et décembre 2012, dont quatre éditions du World Hurdle (Gr1) à Cheltenham…

Al Boum Photo est le premier produit d’Al Gane. Elle a aussi donné une propre sœur née en 2013 appelée Diteou, et gagnante à Cluny, puis une fille de Khalkevi encore inédite mais entraînée par Emmanuel Clayeux, un propre frère d’Al Boum Photo nommé T’Araison et enfin une fille de Cokoriko née en 2018.

Le deuxième Anibale Fly est un AQPS de 9 ans. Troisième de cette même course l’an dernier, il a quitté la France en juillet 2016 après avoir été acheté 16 000 € par son entraîneur Tony Martin aux ventes d’été Arqana, il est passé sous la casaque de J P McManus 18 mois plus tard en février 2015 après avoir débuté dans un bumper par une deuxième place. Il a régulièrement figuré au meilleur niveau en Irlande et a réussi à terminer quatrième du Grand National de Liverpool l’an dernier, ce qui témoigne de son aptitude aux longues distances.

Anibale Fly a été élevé en Vendée par la famille Baty et Freddy Lemercier. Sa mère est Nouba Fly (Chamberlin). Elle est inédite mais c’est une sœur du bon Petit Robin (Robin des Prés), qui a réussi au meilleur niveau en Grande-Bretagne sur les steeple-chases… de courte distance ! Le frère cadet d’Anibale Fly, Calgary Fly (Great Pretender), âgé de 5 ans, a gagné trois fois, en steeple et en haies, à Vichy et à La Roche Posay, deux fois.

Le gris Bristol de Mai (Saddler Maker), un AQPS lui aussi, a remporté le Prix Isopani sur les haies d’Auteuil à 3 ans avant d’être exporté chez Paul Nicholls, sous les couleurs de Simon Munir et Isaac Souede. Il avait débuté sa carrière pour son éleveur Jean-Yves Touzaint sous l’entraînement de Guillaume Macaire. Il compte 19 succès outre-Manche dont six au niveau Groupe 1 et Groupe 2…

Ce formidable trio éclipse un peu la victoire pourtant très méritante de Ch’ti Bello (Sageburg) dans le County Handicap Hurdle (Gr3), vendredi, là encore devant deux autres Frenchbreds, à savoir We Have A Dream (Martaline) et Countister (Smadoun). Enfin, la dernière course du festival a été remportée par Early Doors (Soldier of Fortune), élevé dans l'Orne par Derek Clee et lauréat vendredi du Martin Pipe Handicap Hurdle, une course d'apprentis, devant... deux autres chevaux impprtés de France.

Au total, les chevaux venus de France ont gagné 14 des 28 courses du Festival, dont sept courses de Groupe 1, y compris la Gold Cup et le Champion Hurdle, c’est-à-dire le Grand Steeple et la Grande Course de Haies.

C’est une formidable récompense pour les éleveurs et les entraîneurs français. Ils ont su produire et dresser de formidables chevaux qui portent aujourd’hui nos couleurs au plus haut sommet en Grande-Bretagne et en Irlande. En attendant peut-être de défier ceux qui sont restés en France sur les obstacles d’Auteuil !