Moussac Longines : L’anglais Azano lance les hostilités

16 juin 2019

Photo scoopdyga.com

Le concurrent anglais Azano (Oasis Dream) s’est montré le plus fort dans le Prix Paul de Moussac Longines (Gr3). Le poulain entraîné par John Gosden a été le premier à lancer les hostilités au début de la ligne droite et il a fait preuve de courage pour résister à l’attaque de Pizzicato (Dabirsim). Admiral Rous (Henrythenavigator), attentiste, a bien conclu pour prendre la troisième place.

Azano restait sur un échec dans les Deux Mille Guinées de Newmarket, un Groupe 1 qui couronne le meilleur miler de 3 ans en Grande-Bretagne.

La vidéo de la course

 

Dans l’entourage du gagnant

Robert Havlin (jockey d’Azano)

« Le poulain n’avait pas aimé le profil de Newmarket, où il venait de courir à deux reprises. Il était plus à l’aise aujourd’hui. Il a beaucoup de vitesse de base, mais pas de vraie pointe de vitesse. C’est pour cette raison que j’ai attaqué de bonne heure. Il a fait preuve de courage et progresse à chacune de ses sorties. Il pourrait revenir en France pour courir le Prix Jean Prat (Gr1). »

Thady Gosden (fils et assistant de John Gosden, entraîneur d’Azano)

« Ils sont partis assez vite mais son jockey a pris la bonne décision de ne pas les suivre tout de suite, pour le mettre dans son rythme. Une fois sur la partie plate de la piste, le cheval a vraiment pu accélérer. Ce sont ses propriétaires qui ont décidé de venir disputer cette course aujourd'hui. Le Prix Jean Prat est une possibilité mais nous allons parler avec eux pour la suite. Nous ne nous attendions pas forcément à gagner aujourd'hui, mais c'est un poulain qui ne cesse de progresser. »

Les réactions des placés

Fabrice Chappet (entraîneur de Pizzicato, 2e)

« Le cheval court extra. Il est tombé sur un os. Il confirme qu'il est capable de bien faire sur des distances allant de 1.200m à 1.400m. Il n'avait pas couru depuis Lingfield mais il avait du travail. Nous allons réfléchir quant à la suite ; nous avons le temps. »

Eoghan O’Neill (entraîneur d’Admiral Rous, 3e)

« Je suis très content, il court super bien. Avant le coup, j'aurais signé pour être troisième. Il a très bien fini à l'issue d'un parcours à l'arrière-garde. Son jockey m'a dit qu'il flottait un peu sur ce terrain-là ; c'est un cheval qui préfère les pistes moins souples. Il a bien progressé. Nous allons l'emmener vers le Prix Jean Prat : il sera mieux sur 1.400m, car il a beaucoup de vitesse. »