Les nouveaux gagnants de maiden (1-7/1)

09 janvier 2018

Photos scoopdyga.com

Chaque semaine, nous vous proposons de revenir sur les gagnants des courses d’inédits et des maidens de la semaine précédente sur les hippodromes de France Galop, occasion de découvrir quelques-uns des champions de demain… Voici donc les cinq premiers gagnants de maiden France Galop de l'année 2018, qui viennent tous de prendre 3 ans !

ASTRACHEM (M3), FRA par Zebedee et Daidoo (Shamardal)
Prix de Giberville (Maiden, Poulains entiers et hongres et pouliches de 3 ans, 1.300m PSF), Jeudi 4 janvier 2018 à Deauville

Propriétaires : Louis Baudron et Meridian International
Entraîneur : Louis Baudron
Éleveurs : Reinhard Stockli et Manfred Wurtenberger
Jockey : Antoine Hamelin

Septième pour ses débuts en octobre sur le terrain très souple de Chantilly et sur 1.200 mètres, Astrachem (Zebedee) a terminé deux fois quatrième ensuite sur la PSF à Chantilly puis à Deauville sous les couleurs de Herald Bloodstock pour enfin remporter sa première victoire sous la casaque de son entraîneur Louis Baudron.

Longtemps tenu en retrait sur ce parcours de vitesse, Astrachem est néanmoins venu s’expliquer avec l’animateur Out of System (Makfi), qu’il a dominé sur le poteau, comme il l’avait devancé en novembre d’une courte tête à Chantilly en terminant quatrième dans une arrivée très disputée.

C’est le quatrième produit de l’inédite Daidoo, dont le yearling par Holy Roman Emperor (Danehill) a été vendu 62.000 € à Con Marnane en aout dernier à Arqana, là où Astrachem avait fait 40.000 € à l’amiable un an plus tôt.

On note que la 5ème mère du poulain, Duboff (So Blessed), née 45 ans plus tôt, est aussi la 4ème mère de la championne Siljan’s Saga (Sagamix).

 

BEAUTOT (M3), FRA par Le Havre et Sallen (Oratorio)
Prix de la Barelière (Maiden, Poulains entiers et hongres de 3 ans, 1.900m PSF), Jeudi 4 janvier 2018 à Deauville

Propriétaire : Gérard Augustin-Normand
Entraîneur : Simone Brogi
Éleveur : Franklin Finance
Jockey : Ioritz Mendizabal

Malchanceux pour ses débuts sur le même parcours, lorsqu’il a été pris de vitesse au début, puis après avoir dû être repris derrière un rideau de chevaux au moment décisif, Beautot (Le Havre) partait favori pour sa deuxième sortie et son jockey a bien pris soin, cette fois, grâce à un N°2 dans les stalles, de le rapprocher de bonne heure du groupe de tête pour s’en aller de bonne heure dans la ligne droite. C’était sans compter cependant sur les très bons débuts de Myholydream (Holy Roman Emperor), venu des derniers rangs le menacer aux abords du poteau et échouer d’une tête seulement.

Élevé par son propriétaire, Beautot est le troisième poulain de Sallen (Oratorio), placée de Listed sur 2.500 mètres à Deauville après avoir été achetée en Irlande, et le meilleur produit de Mackenzie’s Friend (Selkirk), une sœur du bon Allied Powers (Invincible Spirit), gagnant du Grand Prix du Chantilly (Gr2) et du Prix d’Hédouville (Gr3).

Après Beautot, Sallen a donné une femelle par Le Havre –comme ses trois autres produits- à l’entraînement chez Yann Barberot. Beautot est un frère de Mortrée (Le Havre), gagnante de trois courses et toujours à l’entraînement chez Jess Parize.

 

COLONIA (F3, photo principale), FRA par Champs Elysées et Clara Luna (Muhtathir)
Prix de la Perdrière (Maiden, Pouliches de 3 ans, 1.900m PSF), Jeudi 4 janvier 2018 à Deauville

Propriétaires : Haras d’Etreham et Maurice Lagasse
Entraîneur : Fabrice Chappet
Éleveurs : Haras d’Etreham et Gestüt zur Kuste
Jockey : Tony Piccone

Troisième pour ses débuts dans la version féminine de la course des débuts de Beautot (cf. ci-dessus), Colonia (Champs Elysées) s’est imposée cette fois en étant à l’ouvrage de bonne heure pour prendre le dessus sur Minnehaha (Poet’s Voice) et résister ensuite à la bonne fin de course de Folle de Toi Esqua (Literato).

Colonia a été rachetée deux fois à Deauville, 14.000 € yearling puis 17.000 € l’année suivante, alors que son frère par Kendargent a été payé 80.000 € par Highflyer Bloodstock aux ventes de yearlings Arqana d’août dernier. Clara Luna (Muhtathir), la mère de Colonia, est une sœur inédite de l’excellent Don Bosco (Barathea), descendant d’une des meilleures familles de Juddmonte Farms, celle de la gagnante des Irish Oaks (Gr1) Bourbon Girl, d’où Daring Miss et Apogée, à l’origine aussi de la crack Enable (Nathaniel), dernière gagnante du Qatar Prix de l’Arc de Triomphe (Gr1).

 

RADJA (M3), FRA par Rajsaman et Gone South (Zamindar)
Prix Madrine (Maiden, Poulains entiers et hongres de 3 ans, 1.500m PSF), Samedi 6 janvier 2018 à Chantilly

Propriétaire-Éleveur : Écurie du haras de Quetieville
Entraîneur : Henri-Alex Pantall
Jockey : Aurélien Lemaître

Cinquième pour ses débuts à Chantilly sur 1.800 mètres, juste devant Balleroy, gagnant de son maiden depuis, puis sixième à Deauville pour ses débuts sur 1.500 mètres, Radja (Rajsaman) a concrétisé à son tour sur la PSF de Chantilly. Il a galopé à la hanche de l’animateur Safe Breaker (Elusive City), l’a attaqué aux quatre cents mètres et a ensuite semblé débordé par Arguin (Manduro) mais s’est bien ressaisi pour prendre une tête sur le fil à son rival, qui montait pour la cinquième fois sur le podium.

Radja est le troisième produit de la jument maiden Gone South (Zamindar), dont la sœur aînée par Linda’s Lad a fait 2.500 € en sortant de l’entraînement maiden à Arqana.

Sa mère Dawna (Polish Precedent) a gagné un handicap de niveau Listed en Grande-Bretagne et c’est une sœur du gagnant sans lendemain de Prix Foy (Gr3) 1987 Ordinance (Henbit).

Après Radja, son seul gagnant à ce jour, Gone South a donné deux poulains : la pouliche Joshua’s Star (Joshua Tree) en 2016 et son propre frère l’an dernier, Joshua’s Tyfoon, pour son nouveau propriétaire, Kamal Al Bahou.

 

STYLE PRESA (F3), FRA par Style Vendome et Sorpresa (Pleasant Tap)
Prix Delmonte (Maiden, Pouliches de 3 ans, 1.500m PSF), Samedi 6 janvier 2018 à Chantilly

Propriétaire-Éleveur : Écurie d’Haspel
Entraîneur : Rodolphe Collet
Jockey : Gregory Benoist

Sœur de la championne Sahpresa (Sahm), triple gagnante des Sun Chariot Stakes (Gr1) sous l’entraînement de Rodolphe Collet, Style Presa (Style Vendôme) a débuté par une 3ème place sur la PSF de Deauville, sur cette même distance de 1.500 mètres, et elle n’a pas tardé à prendre une revanche assez éclatante d’ailleurs. Parmi les mieux parties à la corde avec la stalle N°2, elle a dû être reprise dans le premier virage en raison des remous devant elle, puis elle a pu se dégager progressivement jusqu’à deux cents mètres du poteau, lors que son jockey Grégory Benoist lui a demandé son effort. Elle a alors pris sûrement le dessus sur Heads Together (Kodiac), qui luttait depuis deux cents mètres pour la victoire après avoir galopé avec les leaders. Venu de loin, Rock Music (Elusive City) finissait en trombe 3ème.

Style Presa est sans doute un des meilleurs produits de sa mère depuis Sahpresa, avec Senator Sam (Country By Gold), gagnant de cinq épreuves en Scandinavie. Elle est suivie au haras d’un mâle par Rajsaman et d’un autre poulain par Zanzibari né en 2017, également au haras d’Haspel, en Normandie.