Les gagnants de maiden de juin

21 juin 2019

Photos scoopdyga.com

SAY HEY (F3), FRA par Pivotal et Zynah (Oasis Dream)

Prix Saint Maximin (3 ans inédits, 1 600m), vendredi 21 juin 2019 à Chantilly

Propriétaire : Martin Schwartz Racing
Entraîneur : Jean-Claude Rouget
Éleveurs : Thierry de la Héronnière, Écurie Salabi & Haras des Adelis
Jockey : Coralie Pacaut

Arrivée de handicap dans ce mile pour débutants tardifs avec une victoire appliquée de Say Hey (Pivotal), qui a progressé sans changer de trajectoire, au contraire de l’animatrice Raconteuse (Invincible Spirit), deuxième à une courte encolure en ayant fait des écarts dans la dernière ligne droite. Les principales casaques au départ finissent ensuite tout près.

Zynah (Pivotal), la mère de Say Hey, a été vendue par Godolphin pleine de cette pouliche en décembre 2015 à Tattersalls, où elle a été achetée pour 82 000 £, soit moins du double du prix de la saillie de l’étalon cette année-là (45 000£). La jument s’était placée une fois mais sa mère Vincennes (King’s Best) avait gagné au niveau Groupe 3 sur 1 600 mètres en Allemagne, et sa deuxième mère n’était autre que Park Appeal (Ahonoora), gagnante des Cheveley Park Stakes (Gr1) et des Moyglare Stud Stakes (Gr1) à 2 ans, mère de l’étalon de premier plan Cape Cross, deuxième mère des bons reproducteurs Diktat et Iffraaj.

Say Hey, pour sa part, a été achetée 160 000 € aux ventes de 2 ans montés après avoir coûté 90 000 € yearling au même endroit, tandis que sa sœur par Siyouni, présentée à Deauville en août dernier, a été rachetée par le Haras d’Ellon à 180 000 €.

 

FANTASTIC DIAMOND (F2), FRA par Sommerabend et Fine Emotion (Big Shuffle)

Prix Rose Royale (Pouliches inédites de 2ans, 1 100m), mercredi 19 juin 2019 à Maisons-Laffitte

Propriétaire : Georg Kern
Entraîneur : Henri-Alex Pantall
Éleveur : Georg Kern
Jockey : Vincent Cheminaud

Parmi les mieux sorties des boîtes de départ malgré son 9 au plus loin du rail, Fantastic Diamond (Sommerabend) a gagné toute la course et elle s’est mise hors d’atteinte de Marieta (Siyouni), bien partie elle aussi, mais plus près de la corde, et plaisante finisseuse à une longueur et demi de la gagnante.

Sa mère Fine Emotion (Big Shuffle) a gagné deux courses, à 3 ans à Berlin sur 1 200 mètres et à 4 ans sur 1 300 mètres à Leipzig. Son premier produit, Fine Intention (Soldier Hollow) a flirté avec les 40 de valeur à 3ans. Ses produits suivants n’ont pas réussi à gagner. Après cette pouliche, la jument a donné une autre femelle par Captain Marvelous (Invincible Spirit), gagnant du Critérium de Maisons-Laffitte (Gr2) installé au haras de Saint-Arnoult.

 

EARTHLIGHT(M2), IRE par Shamardal et Winters Moon (New Approach)

Prix Prince Bio (Poulains entiers et hongres inédits de 2ans, 1 100m), mercredi 19 juin 2019 à Maisons-Laffitte

Propriétaire : Godolphin
Entraîneur : André Fabre
Éleveur : Godolphin
Jockey : Mickaël Barzalona

Le favori Earthlight (Shamardal) a d’abord suivi le leader Dutch Chop (Amadeus Wolf) puis il est sorti de son sillage dans les derniers quatre cents mètres pour le dépasser à la lutte et s’imposer d’une encolure. Les deux poulains ont laissé le peloton à plus de quatre longueurs.

Earthlight descend de l’élevage de Robert Sangster et elle est passée dans le giron des émirs de Dubaï par le biais de feu le cheik Maktoum al Maktoum, acquéreur de la troisième mère d’Earthlight, une sœur du gagnant de Derby Golden Fleece. Sa deuxième mère, Summertime Legacy (Darshaan) a gagné le Prix des Réservoirs (Gr3) sous l’entraînement d’André Fabre puis elle a produit un gagnant du Critérium de Saint-Cloud (Gr1), Mandaean (Manduro) et une lauréate du Prix Saint-Alary (Gr1), Wavering (Refuse to Bend). Ce sont des frères et sœur de Winters Moon (New Approach), la mère d’Earthlight, qui fut troisième du Fillies Mile (Gr1) mais quitta la compétition sans avoir regagné depuis ses débuts.

 

HELTER SKELTER (M2), FRA par Wootton Bassett et Winna Chope (Soave)

Prix du Bassin Parisien (2ans maiden, 1 400m), jeudi 13 juin 2019 à ParisLongchamp

Propriétaires : Écuries Serge Stempniak & Jean-Claude Rouget
Entraîneur : Jean-Claude Rouget
Éleveur : Laurent Jamault
Jockey : Christophe Soumillon

Quatrième pour ses débuts à La Teste sur 1 200 mètres, Helter Skelter (Wootton Bassett) a très largement dominé ce maiden sur 1 400 mètres après avoir patienté en léger retrait, à flanc de peloton. Le représentant de Jean-Claude Rouget s’est imposé très facilement, de trois longueurs et demi sur l’animateur Get Set (French Navy), resté bon deuxième -c’était pour lui aussi une deuxième tentative.

Le poulain a été acheté 30 000 € aux ventes de yearlings Osarus par son entraîneur. Sa mère Winna Chope (Soave) a gagné cinq courses à 2 et 3 ans, à réclamer pour la plupart. Il faut remonter plusieurs générations pour trouver des performers au niveau Listed et Groupes.

 

VORASHANN (H3), FRA par Sinndar et Visorama (Linamix)

Prix Helissio (3ans inédits, 2 400m), mercredi 12 juin 2019 à Saint-Cloud

Propriétaire : S. A. Aga Khan
Entraîneur : Alain de Royer Dupré
Éleveur : S. A. Aga Khan
Jockey : Christophe Soumillon

Calé le long des fusains côté tribunes, Vorashann (Sinndar) a été bien empoigné par Christophe Soumillon pour finalement dominer Pivoine Rose (Cacique) dans cette course pour débutants tardifs.

Vorashann a dû être castré alors qu’il est issu d’une très belle famille Lagardère. Sa mère Visorama (Linamix) est aussi celle du très bon stayer Vazirabad (Manduro), double lauréat du Prix Royal-Oak (Gr1), et du Prix du Cadran (Gr1) à une reprise.  Elle-même avait gagné le Prix de Flore (Gr3) et terminé troisième du Grand Prix de Saint-Cloud (Gr1) remporté par l’anglais Gamut devant Policy Maker. Pride, Polish Summer et Westerner étaient, en revanche, non placés dans cette course.

 

SIMEEN (F2), FRA par Lope de Vega et Samadrisa (Oasis Dream)

Prix Allée d’Amour (Pouliches inédites de 2 ans, 1 400m), mercredi 12 juin 2019 à Saint-Cloud

Propriétaire : S. A. Aga Khan
Entraîneur : Jean-Claude Rouget
Éleveur : S. A. Aga Khan
Jockey : Christophe Soumillon

En queue de peloton jusqu’à l’entrée de la ligne droite, Simeen (Lope de Vega) a surclassé le lot et gagné de trois longueurs et demi sous une pluie battante en cette journée orageuse.

Taranta (Gleneagles) termine en tête des battus, bonne deuxième.

Samadrisa (Oasis Dream), la mère de Simeen, est une sœur de la championne Sarafina (Refuse to Bend), gagnante du Saint-Alary (Gr1), du Diane (Gr1) et du Grand Prix de Saint-Cloud (Gr1), troisième du Prix de l’Arc de Triomphe et poulinière au Japon, où elle a notamment produit Geniale (Deep Impact), venu gagner un Prix Messidor (Gr3) en France.

Samadrisa n’a gagné qu’au bout de quatre essais, et elle a fini par une défaite au niveau Listed. Simeen est son premier produit ; elle a aussi donné le jour à une fille de Teofilo née en 2018.

 

ARAPAHO (M2), FRA par Lope de Vega et Alzubra (Dansili)

Prix Chapeau Rouge (Poulains entiers et hongres inédits de 2 ans, 1 400m), mercredi 12 juin 2019 à Saint-Cloud

Propriétaire : Mme André Fabre
Entraîneur : André Fabre
Éleveur : Ecurie Peregrine SAS
Jockey : Pierre-Charles Boudot

Facile victoire pour Arapaho (Lope de Vega), qui prend définitivement l’ascendant dans les derniers quatre cents mètres et gagne de trois longueurs devant Mutual (Lope de Vega), qui fait de très bons débuts après avoir eu un peu de mal à sortir du rang.

Arapaho est le premier produit d’Alzubra (Dansili), qui a été, comme lui, élevée par Peregrine, l’élevage de la famille Fabre. Cette jument a couru jusqu’à l’âge de 5 ans, et elle a alors remporté sa plus belle victoire, le Prix Dahlia, une Listed sur 2 000 mètres disputée en octobre à Saint-Cloud.

Après Arapaho, elle a donné une pouliche par Kendargent, un étalon que l’entraîneur André Fabre n’a pas entraîné mais qu’il utilise volontiers (c’est, par exemple, le père de Soleil Marin). En revanche, c’était bien lui qui entraînait Lope de Vega, le père d’Arapaho.

Il entraînait également la deuxième mère du poulain, Azabara (Pivotal), qui pour sa part a gagné sa Listed à 3 ans, c’était le Prix des Lilas (L), qui se déroulait à l’époque un mois plus tôt que le Prix des Lilas remporté par Obligate avant son succès dans le Prix de Sandringham (Gr3), mais aussi sur 1 600 mètres.

Azabara appartenait alors à Mayfair Stud, et elle est passée en vente après sa dernière victoire, dans la vente de l’Arc Arqana, présentée par André Fabre, et vendue à l’amiable pour 200 000 €.

C’est une famille qui vient de chez Alec Head, éleveur des troisième, quatrième et cinquième mères d’Arapaho.

 

NOORAMUNGA (F3), FRA Siyouni et Turtle Bow (Turtle Island)

Prix de Trévise (Pouliches maiden de 3 ans, 1 600m), lundi 10 juin 2019 à ParisLongchamp

Propriétaire : Berend van Dalfsen
Entraîneur : Mikel Delzangles
Éleveur : Berend van Dalfsen
Jockey : Cristian Demuro

Troisième pour ses débuts d’un maiden, face à des pouliches qui avaient pour la plupart déjà débuté, remporté par Eternal Summer devant Dragoness (Frankel), débutante aussi ce jour-là, Nooramunga (Siyouni) a pris sa revanche sur cette dernière en prenant l’initiative de bonne heure. Elle s’est mise hors de portée du bon finish de Dragoness, qui n’a pourtant pas vraiment d’excuse, même si elle a couru très en retrait, et a pris ¾ de longueur sur la troisième Varamini (Siyouni) dans la phase finale.

Nooramunga a été présentée aux ventes de yearlings Arqana d’oût et elle n’a pas trouvé acquéreur pour 100 000 €, une somme très modeste pour une fille de Siyouni, dont la saillie est aujourd’hui à ce prix.

À la décharge des enchérisseurs, Turtle Bow (Turtle Island), bien que gagnante de Prix d’Astarté (Gr2, aujourd’hui Prix Rothschild-Gr1) et placée de Groupe 1, et sœur du gagnant du Prix Jean Prat (Gr1) Turtle Bowl (Dyhim Diamond), n’avait pas donné grand-chose jusqu’alors, son meilleur produit ayant tout de même gagné le Grand Prix de Marseille (L).

 

AIR DANCE (M3), FRA par So You Think et Spring Morning (Ashkalani)

Prix de l’Opéra Comique (Poulains entiers et hongres maiden de 3 ans, 1 600m), lundi 10 juin 2019 à ParisLongchamp

Propriétaire : Écurie Jean-Louis Bouchard
Entraîneur : Jean-Claude Rouget
Éleveur : Aliette et Gilles Forien
Jockey : Cristian Demuro

Deuxième battu d’une encolure par Al Aresh pour ses débuts en mars, puis malheureux à Chantilly avant de conclure à la troisième place d’un maiden derrière Boardman et Zarkallani, qui a gagné ensuite, et devant Top Max, qui a gagné dernièrement à Compiègne, Air Dance (So You Think) cherchait sa course, c’est le moins qu’on puisse dire.

Bien parti puis repris en cinquième place à la corde dans ce peloton de neuf poulains, il a déboîté progressivement pour venir à la fin prendre le dessus sur Bleu Marine (Dark Angel), qui avait relayé le leader plus tôt. Les deux poulains terminent avec quatre longueurs d’avance sur le troisième Ferid (Oasis Dream).

Gagnant à deux reprises à Bordeaux, dont une fois dans un handicap en valeur 31 sous les couleurs de la Marquise de Moratalla, Spring Morning (Ashkalani) s’est distinguée au haras en donnant French Fifteen (Ashkalani), désormais étalon après avoir gagné le Critérium International (Gr1) et terminé deuxième des Deux Mille Guinées (Gr1). C’est la lointaine famille de Zarkava et de Zainta, notamment.

Air Dance a été acheté 170 000 € aux ventes de yearlings Arqana par Chantilly Bloodstock (Gérard Larrieu). Sa sœur inédite par Redoute’s Choice, Libre à Vous, a été vendue 45 000 € aux ventes d’élevage Arqana en décembre dernier à Belmont Bloodstock, pleine d’Olympic Glory.

 

ALL GRACE (F3), FRA par Kingman et Agathe Rare (Sadler’s Wells)

Prix du Parc de Maisons-Laffitte-Prix Gyges (3 ans inédits, 2 100m), samedi 8 juin 2019 à Maisons-Laffitte

Propriétaire : Ballymore Thoroughbred
Entraîneur : André Fabre
Éleveur : Dayton Investments
Jockey : Augustin Madamet

Mal sortie des boîtes, gênée peu après par une concurrente rétive, All Grace (Kingman) était déjà montée à l’arrière-garde pour sortir du tournant final. C’est pourtant bien elle qui, dans un terrain très souple, est venue en pleine piste régler I Am A Dream (Dunkerque), d’une tête sur le poteau.

Le frère de All Grace, African Grey (Kendargent) a été racheté 140 000 € aux ventes de yearlings de Deauville l’été dernier. Il est à l’entraînement chez André Fabre.

All Grace est le cinquième produit gagnant d’Agathe Rare (Sadler’s Wells), inédite qui a produit notamment Apache Spirit (Invincible Spirit), gagnant de Listed. C’est une sœur de la classique Aquarelliste (Danehill) et du gagnant de Groupe 1 américain Artiste Royal (Danehill).

Agathe Rare a donné en 2018 une pouliche par Siyouni.

Principal engagement : Prix de Diane Longines (Gr1)

 

MISTER NINO (M3), FRA par Magician et Desideria (Desert Party)

Prix du Marché aux Fleurs (Poulains entiers et hongres maiden de 3 ans, 2 400m), lundi 3 juin 2019 à ParisLongchamp

Propriétaire : Paul Nataf
Entraîneur : Jean-Marie Béguigné
Éleveurs : SAGL Seserve
Jockey : Mickaël Barzalona

Sixième pour ses débuts à 2ans, sur 1 800 mètres à Fontainebleau, Mister Nino (Magician) s’est rapproché inexorablement de la plus haute marche du podium cette année puisqu’il a terminé quatrième pour sa rentrée, sur 2 400 mètres, puis troisième sur cette même distance à Chantilly avant de conclure ici, à ParisLongchamp.

Comme Bergamasque, le représentant de Paul Nataf l’a fait de bout en bout et fini sur la main avec plus d’une longueur d’avance sur Poet’s Quest (Poet’s Voice), en tête des battus après l’avoir flanqué toute la route.

Mister Nino est passé trois fois sur le ring à Deauville comme yearling, à Tattersalls aux breeze-ups, puis encore à Arqana en juillet 2018. Ainsi, il a d’abord été vendu 28 000 € à Ardglas Stables, qui a dû le racheter plus du double à Newmarket pour finalement le céder 30 000 € à Paul Nataf.

Mister Nino est le premier produit d’une jument maiden aux USA, Desideria (Desert Party), issue d’une gagnante de Listed outre-Atlantique. Il semblerait qu’elle ait été exportée en Turquie.

Principal engagement : Juddmonte Grand Prix de Paris (Gr1).

 

BERGAMASQUE (F3), IRE par Sea the Stars et Tereschenko (Giant’s Causeway)

Prix de l’Allée des Cygnes (Pouliches maiden de 3 ans, 2 400m), lundi 3 juin 2019 à ParisLongchamp

Propriétaire : Al Asayl France
Entraîneur : Francis Graffard
Éleveur : Al Asayl Bloodstock
Jockey : Pierre-Charles Boudot

Plaisante deuxième à moins de deux longueurs de Pelligrina (Soldier Hollow) pour ses débuts, trois semaines plus tôt sur les 2 100 mètres de Saint-Cloud, Bergamasque (Sea the Stars) arrivait donc au départ de ce long maiden avec un entourage plutôt conforté par la victoire de Pelligrina la veille dans le Prix de Royaumont (Gr3) !

Vite en tête cette fois, elle a laissé ses adversaires à deux longueurs sans gros effort, Sister Midnight (Dark Angel) terminant en tête des battues, très accrocheuse face à Donizzeta (Motivator).

Bergamasque a été élevée par Al Asayl, l’écurie et le haras du président des Émirats, le cheik Khalifa bin Zayed al Nayan. La mère de la pouliche, Tereschenko (Giant’s Causeway) courut une fois seulement, sans succès, mais c’est une sœur de l’étalon Fasliyev (Nureyev), affiliée aussi à la championne Misty for Me (Galileo), gagnante et mère de gagnants de Groupe 1. On retrouve aussi dans cette famille le champion sprinter Les Arcs (Arch). Rien qui prédestine à gagner au milieu de son année de 3 ans sur une distance aussi longue de 2 400 mètres. Les bons pur-sang de cette famille ont gagné à 2 ans, et sur 1 600 mètres quand ils devinrent classiques.

C’était en tout cas une bonne idée de garder la maiden Tereschenko au haras. Elle donna d’abord Fibonacci (Galileo), élevé par Al Asayl, qui avait acheté la mère à Coolmore et suivit le même chemin que The Revenant de chez Hugo Palmer en Angleterre à l’écurie de Francis Graffard à Chantilly. Fibonacci avait gagné à Haydock, et il s’imposa en France au Pin-au-Haras avant d’être revendu en Grande-Bretagne. Puis Tereschenko donna la pouliche Dieulefit (Oasis Dream), qui échoua lors de sa seule sortie sur piste tous-temps et fut cédée 5 000 £ en juillet dernier à Tattersalls.

Bergamasque est son troisième produit. Elle a donné ensuite un mâle par Battle of Marengo, et une femelle par Invincible Spirit.