Les gagnants de maiden (2-8/10)

10 octobre 2017

Photos scoopdyga.com

Chaque semaine, nous vous proposons de revenir sur les gagnants des courses d’inédits et des maidens de la semaine précédente sur les hippodromes de France Galop, occasion de découvrir quelques-uns des champions de demain…

PLAT

 

SPADAY (F2), (IRE) par Exceed and Excel et Beautifix (Bering)
Prix Banshee (Maiden, Pouliches de 2 ans, 1.200m Gazon), Lundi 2 octobre 2017 à Maisons-Laffitte

Propriétaire : Wertheimer & Frère
Entraîneur : Carlos Laffon Parias
Éleveur : Wertheimer & Frère
Jockey : Maxime Guyon

Deuxième battue d’une encolure par Darbanza pour ses débuts à Fontainebleau, Spaday (Exceed and Excel) s’est imposée très sûrement sur la ligne droite de Maisons-Laffitte en devançant la Poulidor des maidens de sa promotion, la favorite Red Duma (Air Chief Marshal), qui a attaqué à quatre cents mètres du but mais n’a pu contenir l’accélération de sa rivale, qui la devance de plus d’une longueur, sûrement. Red Duma aligne désormais cinq deuxièmes places pour autant de sorties… Ce raccourcissement de 1.400 à 1.200 mètres n’aura pas suffi à mettre un terme à cette série.

Spaday est une élève de Wertheimer & Frère, née en Irlande et assimilée française. C’est le sixième produit de Beautifix (Bering), une jument allemande également élevée par la famille, dont le premier poulain Sofast (Rock of Gibraltar) a terminé quatrième du Darley Prix Morny (Gr1) dès sa deuxième sortie avant de remporter le Prix La Rochette (Gr3) et de prendre la deuxième place du Qatar Prix Jean-Luc Lagardère (Gr1) remporté par Dabirsim ! Sofast n’a pas tout à fait confirmé à 3 ans, et il a fini sa carrière aux USA.

Après Spaday, Beautifix, gagnante de Listed à 2ans mais maiden l’année suivante, sœur de l’étalon Iron Mask (Danzig), a donné un produit mâle par Galileo né en 2016.

 

WILDERNESS NOW (H2), (IRE) par Kendargent et Full Snow Moon (Vindication)
Prix Deep Roots (Maiden, Poulains entiers et hongres de 2 ans, 1.200m Gazon), Lundi 2 octobre 2017 à Maisons-Laffitte

Propriétaire : Écurie Jean-Louis Bouchard
Entraîneur : Fabrice Chappet
Éleveur : Luciano Disaro
Jockey : Christophe Soumillon

C’est sur le tapis vert que le hongre Wilderness Now (Kendargent) a hérité de la victoire pour la première fois, à sa troisième tentative. En effet, les commissaires en place à Maisons-Laffitte cet après-midi-là ont estimé que le lauréat Cabotin (Kendargent), qui l’avait déjà devancé lors de deux précédente rencontre, l’avait empêché de le devancer. L’élève d’Edouard de Rothschild a en effet fait un écart à 250 mètres du but, qui a contrarié la progression de Wilderness Now, revenu bien finir à seulement une courte encolure de Cabotin.

Wilderness Now a été vendu à Jean-Louis Bouchard 80.000€ aux ventes de yearlings V2 d’Arqana, l’été 2016. C’est bien moins que les 600.000€ accordés pour sa sœur La Berma (Lawman), gagnante de Listed et 2ème du Prix de Sandringham (Gr2), lors de la vente Arqana de l’Arc 2015, mais beaucoup plus que les 1.500€ payés par European Bloodstock en juillet dernier pour une propre sœur de La Berma, Moonlight Lover (Lawman) encore inédite à ce jour et âgée de 4 ans…

Tous sont issus de Full Snow Moon (Vindication), deuxième du prix des Jouvenceaux et des Jouvencelles (L) à Vichy, elle-même fille de la championne argentine Netherland (Roy), gagnante dans son pays natal du Gran Premio Seleccion (Gr1) et deuxième du Derby (Gr1) local.

 

YOUNG FIRE (M2), FRA par Fuissé et Young Majesty (Maria’s Mon)
Prix Joyeux Drille (Inédits, Poulains entiers et hongres de 2 ans, 1.500m Gazon), Vendredi 6 octobre 2017 à Maisons-Laffitte

Propriétaire : Cyril Morange
Entraîneur : Freddy Head
Éleveur : Cyril Morange
Jockey : Aurélien Lemaître

Vite sur la ligne de tête avec l’animateur Green Cloud (Invincible Spirit) à son intérieur sur une piste annoncée collante, Young Fire (Fuissé) a lancé son attaque dès l’entrée de la ligne droite et a dominé à trois cents mètres du but pour gagner avec deux longueurs d’avance sur El Indio (Meshaheer), rapproché dans le tournant final.

Élevé par son propriétaire Cyril Morange, il n’est pas passé en vente mais son frère par Anodin est au catalogue Arqana d’octobre. Tous deux sont issus de la jument inédite Young Majesty (Maria’s Mon), qui a produit deux gagnants dont un au Japon qui avait été vendu 100.000 € yearling à Deauville. Cette jument a la même deuxième mère que le champion miler Solow (Singspiel).

 

OMAHA BEACH (F2), IRE par Epaulette et Hundredsnthousands (Thousand Words)
Prix Tahiti (Inédites, Pouliches de 2 ans, 1.500m Gazon), Vendredi 6 octobre 2017 à Maisons-Laffitte

Propriétaire : Novum Stables SL
Entraîneur : Pia Brandt
Éleveur : Diane Williams
Jockey : Maxime Guyon

Encore verte, Omaha Beach (Epaulette) a galopé en dehors des premières tout le parcours et tranquillement pris l’avantage dans la dernière ligne droite, non sans se montrer un peu hésitante une fois devant. Elle devance nettement l’animatrice Adhere (Mizzen Mast) et la bonne finisseuse Minnehaha (Pet’s Voice), et peut sans doute encore mieux faire à l’avenir.

Achetée yearling 36.000€ par MAB Agency (Marc-Antoine Berghgracht) aux ventes irlandaises Goffs, Omaha Beach fait partie de la première production de l’étalon australien Epaulette (Commands), un frère utérin de Helmet (Exceed and Excel), le père de Thunder Snow, gagnant du Critérium International (Gr1) et du Prix Jean Prat (Gr1) cette saison. Côté maternel, Omaha Beach est la sœur de Spanish Fly (Iffraaj), 3ème du Prix Sigy (L) de Fas en début de saison, et leur mère était maiden.

 

WOW (H3), GER par Areion et Wonderful Filly (Lomitas)
Prix Hauban (Maiden, 3 ans, 1.600m Gazon), Vendredi 6 octobre 2017 à Maisons-Laffitte

Propriétaire : Guido-Werner-Hermann Schmidt
Entraîneur : Andreas Suborics
Éleveur : Gestüt Gorlsdorf
Jockey : Coralie Pacaut

C’est à l’occasion de sa neuvième tentative que le 3ans allemand Wow (Areion) a finalement réussi à s’imposer après avoir sans succès tenté sa chance des deux côtés du Rhin depuis l’été 2016. Associé à Coralie Pacaut, le pensionnaire d’Andreas Suborics a suivi les leaders, en particulier le favori Sikandari (Sea the Stars) à l’entrée de la ligne droite, puis a été déboîté pour lancer son attaque et garder de la marge sur Snirvana (Elusive Quality), qui a bien fini à un peu plus d’une longueur.

Wow a été acheté 43.000€ aux ventes de yearlings de Baden-Baden par son entraîneur. C’est un fils de l’étalon sprinter de renom Areion (Big Shuffle) et de la gagnante Wonderful Filly (Lomitas), sœur de la bonne Wunder (Adlerflug), troisième du Grosser Dallmayr-Preis (Gr1) l’an dernier, et d’Advanced (Night Shift), placé de groupe sur le sprint en France.

 

DREAM WARRIOR (M2), GB par Dubawi et I’m A Dreamer (Noverre)
Prix Vaublanc (Maiden, Poulains entiers et hongres de 2 ans, 1.400m Gazon), Samedi 7 octobre 2017 à Chantilly

Propriétaire : Godolphin
Entraîneur : Charlie Appleby
Éleveur : St. Albans Bloodstock Ltd
Jockey : James Doyle

Troisième à Yarmouth puis Ascot avant de traverser la Manche pour la première fois, Dream Warrior (Dubawi) devait surtout redouter ses compagnons de couleurs puisque les deux autres favoris de ce maiden étaient également parés de la casaque de Godolphin dans une course de six partants. Il ‘en est fallu de très peu que l’un d’eux ne le coiffe sur le fil puisqu’un nez seulement sépare Dream Warrior de Corsen (Cape Cross), deuxième précédemment pour ses débuts derrière Kingstar pour l’entraînement d’André Fabre. Les deux sont venus en pleine piste déborder Drummore (Dubawi), quatrième derrière l’animateur Manchester City (Approve) après avoir tenté sa chance de bonne heure dans la dernière ligne droite.

Dream Warrior a été acheté yearling 575.000£ aux ventes Tattersalls de Newmarket. C’est le premier produit de la lauréate des Beverly D Stakes (Gr1) I’m a Dreamer (Noverre), dont la mère maiden est une sœur du gagnant de Derby allemand (Gr1) All My Dreams (Assert).

 

BERMONVILLE (F2), FR par Air Chief Marshall et Belliflore (Verglas)
Prix de l’Aunette (Maiden, Pouliches de 2 ans, 1.400m Gazon), Samedi 7 octobre 2017 à Chantilly

Propriétaires : Jean-Luc Alnet, William Walton et Frédéric Marchand
Entraîneur : William Walton
Éleveurs : Franklin Finance SA et Elisabeth Vidal
Jockey : Maxime Guyon

Deuxième pour ses débuts à Mont-de-Marsan, Bermonville (Air Chief Marshall) a cette fois résisté de peu à la débutante Telepathy (Bated Breath), qui avait raté son départ et l’a inquiétée jusqu’au bout sur un coup de cravache. La grise Bermonville avait relayé les animateurs à l’entrée de la ligne droite et elle s’est montrée très courageuse pour garder un nez d’avance, les autres finissant en retrait.

Bermonville a coûté 8.000 € à son entraîneur William Walton aux ventes de yearlings Osarus, soit bien moins que les 45.000€ concédés par l’agence Mandore (Nicolas de Watrigant) aux mêmes ventes de La Teste pour Boitron, son frère par Le Havre.

Tous deux sont issus de la bonne jument de vitesse Belliflore (Verglas), troisième du Prix Maurice de Gheest (Gr1) et déjà mère des bons gagnants Benouville (Siyouni) et Mézidon (Le Havre).

 

OBSTACLE

 

ÉMIRAT (H3), AQPS, FRA par Coastal Path et Platine (Network)
Prix Isopani (AQPS Inédits de 3 ans, 3.600m Haies), Mardi 3 octobre 2017 à Auteuil

Propriétaire : Écurie Patrick Joubert et Haras de Saint-Voir
Entraîneur : Emmanuel Clayeux
Éleveur : Michelle Juhen-Cyprés et Jean-Louis Sanson
Jockey : Thomas Beaurain

Gagnant à deux reprises sur le plat à Paray-le-Monial et à Vichy, l’alezan Émirat (Costal Path) a galopé tout le parcours à l’extérieur pour ses débuts en haies pour rejoindre dans le tournant final État de Grâce (Saint des saints), qui venait de prendre l’initiative. Émirat a pris le meilleur dès l’avant-dernière haie mais fautif à la dernière, il a semblé très menacé par État de Grâce et Embrun d’Oudairies (Kapgrade), qui s’était rapproché dangereusement depuis trois cents mètres. Il a dû puiser dans ses ressources pour reprendre l’avantage et garder ses deux adversaires en respect à deux longueurs.

Des débuts très convaincants, donc, dans cette version AQPS du Prix Finot, pour le fils de l'AQPS Platine (Network), gagnante en haies à Fontainebleau pour ses débuts puis deux fois 3ème à Auteuil sous les couleurs d’Antoine-Audoin Maggiar et l’entraînement de Nicolas Bertran de Balanda. Elle a ensuite donné huit produits, dont Bénévolat (Dom Alco), gagnant à Auteuil dans une course d’AQPS, puis Émirat avant Fructine (Saint des Saints), Guatemala (Rail Link) et Helicine (Gris de Gris), né cette année.