La razzia des Français continue à Cheltenham

14 mars 2019

Photos Hippodrome Édition & Communication

La razzia des sauteurs venus de France continue au Festival de Cheltenham. Jeudi, au soir du troisième et avant-dernier jour du meeting, les Frenchbreds comptent onze succès dont cinq Groupes 1.

Mercredi, la moisson n’a pas été aussi généreuse que le jour de l’ouverture puisque seul Envoi Allen (Muhtathir) s’est imposé pour l’élevage tricolore, en l’occurrence celui de Bruno Vagne, dans le Champion Bumper (Gr1). L’éleveur de l’Allier avait à peine eu le temps de célébrer son premier succès au niveau Groupe 1, acquis la veille avec Espoir d’Allen dans le Champion Hurdle (Gr1) ! Les deux chevaux partagent la même quatrième mère, Violeta (Rhapsodien), qui courut cinq fois en plat sans succès avant d’entrer au haras.

Envoi Allen avait été acheté pas moins de 400 000 £ après sa première victoire, en février 2018 dans un Point to Point, une course d’amateurs disputée à Ballinaboola en Irlande. Il est désormais invaincu en quatre sorties pour Gordon Elliott et la casaque de Cheveley Park Stud. Il devançait à cette occasion un autre sauteur français, Blue Sari (Saddex), entraîné en Irlande lui aussi, mais chez Willie Mullins.

On notera aussi la deuxième et la troisième place mercredi des français Politologue (Poliglote) et Sceau Royal (Dictor Dino) derrière l’intouchable Altior, qui a pourtant semblé en difficulté un instant sous l’attaque de ces deux rivaux.

Présenté au départ par Emmanuel Clayeux, Urgent de Grégaine (Truth or Dare) a terminé troisième du cross-country derrière le tenant du titre Tiger Roll, gagnant du dernier Grand National de Liverpool. Urgent de Grégaine avait terminé deuxième de ce cross country en 2018.

Jeudi, en revanche, le compteur français s’est remis à tourner dès la première avec la victoire de Défi du Seuil (Voix du Nord) dans le Golden Miller Novices’ Chase (Gr1). Lauréat dans ce même meeting du Triumph Hurdle (Gr1) en 2017, cet élève de Catherine Boudot a couru seulement deux fois la saison suivante, sans succès, mais il rattrape désormais le temps perdu puisqu’il remportait jeudi son troisième steeple de la saison, et son second Groupe 1 dans la spécialité.

Comme Bruno Vagne, Mme Boudot a rapidement doublé mise puisque son autre élève, la 5ans Églantine du Seuil (Saddler Maker), a gagné jeudi le Dawn Run Novices’ Mares Hurdle (Gr2) pour sa troisième sortie outre-Manche après avoir débuté en France par une victoire sous l’entraînement du gendre de l’éleveur, Mickael Seror.

Entre les deux victoires de l’élevage Boudot, Sire du Berlais (Poliglote), élevé par Jean-Marc Lucas, Camille et Louise Collet-Vidal, a fait sien le Finale Handicap Hurdle (Gr3) pour la casaque McManus. Ce fils de la championne Royale Athenia (Garde Royale), une jument élevée par Gilbert Gallot, remportait-là, d’une encolure seulement, sa plus belle victoire depuis son départ de chez Nicolas Bertran de Balanda, en 2016.

Le cinquième Gr1 de l’équipe tricolore est le Festival Trophy (Gr1), un steeple disputé sur 4 100 mètres et remporté par Frodon (Nickname) devant Aso (Goldneyev). Le gagnant a été élevé par Philippe Gasdoue et il a débuté sa carrière chez Guillaume Macaire sous la casaque de Francis Montauban, pour lequel il s’est imposé pour ses débuts à Auteuil. Il courait à Cheltenham pour la quatrième fois consécutivement et signait son troisième succès de la saison. Le pensionnaire de Paul Nicholls était associé à la femme-jockey Bryony Frost.

Puis, Siruh du Lac (Turgeon) a gagné le Plate Handicap Chase (Gr3) sur 4 100 mètres devant l’autre française Janika (Saddler Maker). Élevé en France par Louis Fagalde, Siruh du Lac avait été adjugé 32 000 € à Nick Williams aux ventes d’automne Arqana. Il a gagné six courses pour John White et Anne Underhill depuis qu’il est en Angleterre. Il s’imposait jeudi pour la quatrième fois cette saison, où il reste donc invaincu ! Siruh du Lac a 6 ans et il est originaire de la famille du gagnant de Grande Course de Haies d’Auteuil Matchou.

Vendredi sera la dernier jour du Festival avec en tête d'affiche la Cheltenham Gold Cup (Gr1), équivalent anglais de notre Grand Steeple, avec au départ une belle représentation française, là encore... La Gold Cup n'a pas été gagnée par un cheval né en France depuis la victoire de Long Run en 2011...