Hocquart Longines : Al Hilalee, dur comme le roc

16 juin 2019

Le poulain anglais Al Hilalee s’est imposé de bout en bout dans le Prix Hocquart Longines. Ce représentant de l’écurie Godolphin s’est montré extrêmement dur pour résister à l’excellente fin de course de Soft Light, qui n’a échoué que du minimum pour le succès. Une enquête a été ouverte par les commissaires. Khagan, troisième de la course, a été légèrement contrarié par le gagnant et Soft Light, qui a penché sur lui à la fin. Le résultat a été maintenu.

La vidéo de la course

 

Les réactions des entourages

Lisa-Jane Graffard (représentante en France de Godolphin propriétaire de Al Hilalee, 1er)

« Al Hilalee a trouvé des ressources pour répondre aux attaques dans la phase finale. Il a bien progressé sur ses dernières sorties. C'est un cheval qui a toujours été estimé. Aujourd'hui, il est monté de catégorie dans ce Groupe 2 et monte les échelons un à un. Nous n'avions pas discuté du programme avec Charlie [Appleby, l'entraîneur d'Al Hilalee, ndlr] et je pense qu'il faudra laisser passer la semaine avant de savoir ce que nous ferons avec lui. »

James Doyle (jockey de Al Hilalee, 1er)

« Al Hilalee est un poulain encore immature, et il a été un peu impressionné par la foule. Il commence juste à comprendre ce qu’on lui demande. La distance de 2.400 mètres est parfaite pour lui. Je pense qu’il va encore progresser. »

Paul Nataf (représentant de Claudio Marzocco, propriétaire de Soft Light, 2e)

« Il n'avait pas du tout son terrain aujourd'hui. C'est un cheval qui affectionne les pistes souples. En face, il a changé quatre ou cinq fois de jambes car il n'était vraiment pas à l'aise. Il a malgré tout fait une très belle ligne droite. L'objectif était de le monter un peu "off", afin de l'avoir bien détendue derrière. Il a les capacités de faire encore mieux la prochaine fois, sur un terrain un peu plus souple. Je ne pense pas forcément qu'il ait besoin de plus de distance. Nous allons voir comment le cheval rentre, mais le Juddmonte Grand Prix de Paris (Gr1) reste une possibilité. »

Lisa-Jane Graffard (représentante en France de Godolphin propriétaire de Khagan, 3e)

« Il court bien. Il est un peu gêné mais je ne crois pas que cela change quelque chose pour la victoire. Il manque un peu d'accélération. Je ne sais pas s'il va aller sur le Grand Prix de Paris : André Fabre décidera et nous avons potentiellement Roman Candle pour cette course. Son entraîneur décidera. »