Diane Longines : le couronnement de la meilleure pouliche de 3 ans

16 juin 2019

Photo scoopdyga.com

Ce dimanche 16 juin se tiendra la 170e édition du Prix de Diane Longines (Gr1) sur 2 100 mètres, sur l’hippodrome de Chantilly. Cette épreuve est réservée aux pouliches de 3 ans. C’est l’un des quatre classiques se déroulant en France avec The Emirates Poule d’Essai des Poulains et des Pouliches (Groupes 1) sur 1 600 mètres et le QIPCO Prix du Jockey Club (Gr1), qui a lieu également sur 2 100 mètres. Un classique est une course réservée à des chevaux de 3ans qui vise à sélectionner la crème de la crème en vue de la reproduction.

Considéré comme le rendez-vous de l’élégance et de la distinction, le Prix de Diane Longines a été créé en 1843. Cette course est célèbre pour son pique-nique chic au centre de l’hippodrome, avec défilé de chapeaux et concours d’élégance.

Le Prix de Diane n’a pas toujours eu lieu à Chantilly. En 1848, la course s’est déroulée à Versailles. Elle n’a pas eu lieu en 1871 du fait de l’occupation prussienne et pendant la Première Guerre mondiale entre 1915 et 1918. Elle s’est courue à Longchamp entre 1919 et 1920 et en 1936. La course revient à Paris et au Tremblay pendant la Seconde Guerre mondiale et après. La réunion est annulée en 1975 du fait d’une grève des lads. Le Prix de Diane Longines est ouvert aux pouliches nées et élevées à l’étranger en 1947. En 1974, la première pouliche étrangère l’emporte. Il s’agit d’une représentante de la reine Elisabeth II, Highclere. Entre 1977 et 1982, le prix a été associé à la marque Revlon, de 1983 à 2007, à Hermès et depuis 2011, à Longines.

Des pouliches de légende ont gagné cette épreuve, à l’image de l’inoubliable Trève, lauréate de deux Qatar Prix de l’Arc de Triomphe (Gr1) par la suite, la championne invaincue Zarkava, elle aussi gagnante de l’Arc quelques mois plus tard, ou encore Divine Proportions, qui ne connaîtra la défaite que lors de sa dernière apparition publique.

Cette année, le plateau donne l’eau à la bouche. La pouliche de Son Altesse l’Aga Khan Siyarafina s’y présentera invaincue, alors que l’entraîneur Jean-Claude Rouget, qui vient de remporter le QIPCO Prix du Jockey Club avec Sottsass, ne déléguera pas moins de quatre pensionnaires : Commes, Étoile, Ebony et Cartiem.

Cliquer ici pour télécharger la liste des concurrentes encore en lice et leurs entourages.